.
.

Le triomphe de la vérité

.

Droit à la sécurité alimentaire et nutritionnelle au Bénin: L’UITA-Bénin outille ses affiliés sur les politiques agricoles nationales


L’Union internationale des travailleurs de l’alimentation, de l’agriculture, de l’hôtellerie-restauration, du tabac, du catering et des branches connexes (Uita) du Bénin se préoccupe de la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations béninoises. C’est dans ce cadre qu’elle organise depuis hier, mercredi 27 Juin 2018 à l’hôtel KTA de Cotonou, un atelier national de formation syndicale à l’endroit de ses affiliés. Prévu pour durer du 27 au 29 Juin 2018, il est financé par la Fondation Friedrich Ebert (Fes). Entrant dans le cadre du deuxième séminaire national sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle et le droit à l’alimentation, il est placé sous le thème intitulé : « Sécurité alimentaire et nutritionnelle, droit à l’alimentation et réformes en cours au Bénin ». A l’ouverture des travaux, le coordonnateur de l’union au Bénin, Guillaume Tossa a retracé la situation de l’alimentation et de la nutrition au Bénin. A l’en croire, en 2017, plus d’un million de béninois ont été en insécurité alimentaire dont 80.000 sévèrement touchés. Préoccupées donc par la situation, les autorités béninoises se sont engagées à éliminer la faim, afin de garantir la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition et promouvoir l’agriculture durable. Mais en dépit de cet engagement, précise-t-il, les populations béninoises n’ont cessé de s’interroger sur ce que sera la campagne en cours après l’installation tardive des pluies avec les variations climatiques et les dégradations environnementales. Pour Guillaume Tossa, ce sont des interrogations qui trouvent leur fondement dans le fait que le nombre des personnes souffrant de la faim dans le monde a recommencé à augmenter et a atteint les 815 millions après sa régression au cours de la dernière décennie.

Le plaidoyer de l’UITA
Au regard du tableau que présente la situation alimentaire au Bénin et dans le monde, le coordonnateur de l’UITA-Bénin, Guillaume Tossa a formulé un plaidoyer. Dans son message, il a précisé combien, la sécurité alimentaire et particulièrement le droit à l’alimentation sont des droits fondamentaux de l’Homme. C’est dans cette optique qu’il a invité instamment le gouvernement béninois à prendre la mesure de la situation et à garantir au peuple béninoise ce précieux droit. En dehors de l’Etat, l’UITA-Bénin pense que les organisations de la société civile et particulièrement les organisations syndicales doivent elles aussi, s’y impliquer en jouant leur partition. A cet effet, il les invite à maintenir la veille citoyenne afin que la ‘’Faim Zéro’’ ne soit pas un langage politique mais une réalité soutenue par des actions concrètes. Pour finir, le coordonnateur a invité les participants à cet atelier à plus d’attention dans les échanges qui auront comme support une série de communications su les trois jours. Rappelons que l’UITA Bénin est une union affiliée à la Confédération des syndicats autonomes du Bénin (Csa-Bénin) de Anselme Amoussou.

Emmanuel GBETO

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *