.
.

Le triomphe de la vérité

.

Suppression de la peine de mort: L’Union Européenne félicite le Bénin pour le vote du nouveau Code pénal


La date du mardi 5 juin 2018 marque un nouveau départ pour le Bénin dont les députés ont procédé au vote du nouveau Code pénal supprimant toute référence à la mort. Une décision saluée des institutions internationales, notamment, de l’Union européenne (Ue), partenaire privilégié du Bénin. A travers une déclaration rendue publique par le porte-parole du Service européen pour l’action extérieure (Seae), l’Ue exprime son satisfécit au Bénin qui, par cette décision, envoie un signal fort aux autres pays du monde, contribuant à l’abolition progressive de la peine de mort en Afrique et aidant à imposer un moratoire mondial sur les exécutions. Cette avancée vient non seulement répondre aux objectifs du deuxième Protocole facultatif du Pacte international relatif aux droits civils et politiques auquel le Bénin a adhéré en 2012 et qui vise à abolir définitivement la peine de mort. Elle entre aussi en conformité avec l’article 3 de la Déclaration universelle des droits de l’homme sur le droit à la vie. Dans cette déclaration, le porte-parole du Seae démontre l’opposition de l’Ue à la peine de mort en toutes circonstances, et la considère comme un châtiment cruel, inhumain et dégradant et une violation du droit à la vie. L’Union Européenne soutient que la peine de mort n’a pas d’effet dissuasif sur le crime et représente un déni inacceptable de la dignité humaine.

Déclaration du porte-parole du Service Européen pour l’Action Extérieure (SEAE) sur l’abolition de la peine de mort au Bénin

L’Assemblée nationale du Bénin a pris une mesure importante en adoptant un nouveau Code pénal supprimant toute référence à la peine de mort.

L’Union européenne félicite le Bénin pour cette réalisation, qui envoie un signal fort aux autres pays du monde, contribuant à l’abolition progressive de la peine de mort en Afrique et aidant à imposer un moratoire mondial sur les exécutions.

Le droit de chacun à la vie a été universellement affirmé dans l’article 3 de la Déclaration universelle des droits de l’homme, dont nous célébrons le 70 ème anniversaire cette année, et réaffirmé dans d’autres instruments internationaux, notamment le Pacte international relatif aux droits civils et politiques. Le Bénin a adhéré en 2012 au deuxième Protocole facultatif du Pacte, qui vise à abolir définitivement la peine de mort et n’a pas procédé à des exécutions depuis 1987.

L’Union européenne est fermement opposée à la peine de mort en toutes circonstances et la considère comme un châtiment cruel, inhumain et dégradant et une violation du droit à la vie.

La peine de mort n’a pas d’effet dissuasif sur le crime et représente un déni inacceptable de la dignité humaine. Elle rend irréversibles, les erreurs inévitables dans tout système juridique

Rastel DAN

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *