.
.

Le triomphe de la vérité

.

15 Juin 2015-15 juin 2018, bilan de la gouvernance à la l’Assemblée national : Houngbédji boucle 3 ans de gouvernance, des pas décisifs, des acquis importants   


Le Président du PRD, Me Adrien Houngbédji

Selon le rythme constitutionnellement établi, le Bénin a sacrifié, le 15 Juin 2015 à la tradition de l’investiture du Président de l’Assemblée Nationale, Me Adrien Houngbédji, le septième de l’ère du renouveau démocratique. A moins d’un an de la fin de la législature, qui achèvera sa course en mai 2019, la rédaction de « l’Evénement Précis » se fait le devoir de faire le point. Il est aisé de constater que le président de la 7ème législature est resté attaché aux engagements qu’il a pris devant les illustres personnalités qui ont fait le déplacement le 15 Juin 2015 à la cérémonie consacrant son investiture. « Nous devons montrer notre disponibilité à accompagner les initiatives du gouvernement, dans le cadre de la diplomatie interparlementaire », avait clairement déclaré le président Houngbédji. Trois ans après cette déclaration, il est aisé de constater, au regard du degré de productions parlementaires, qu’il a su mettre son institution au travail à travers une intense activité dont le résultat est éloquent : 119 lois votées en trois ans. Mieux, en promettant que sa législature qui achèvera sa course en mai 2019 aura la lourde mission de« contribuer à l’instauration d’une transition douce, qui permettra au Bénin de passer sans coup férir, mais sans heurts, d’un régime à un autre le 6 avril prochain dans la plus pure des traditions démocratiques », il est palpable que le parlement béninois a fortement joué sa partition pour l’alternance à la tête de notre pays le 6 avril 2016. Mieux, Me Adrien Houngbédji, a donné l’assurance de son impartialité et de sa détermination à œuvrer pour l’expression de toutes les opinions. Un an avant la fin de son mandat,  le président de l’Assemblée nationale laisse chacun de ses collègues députés user de sa liberté, mais en veillant que cela se fasse dans le respect de celle des autres. En promettant à son investiture : «  Je serai le Président de tous », personne ne pouvait croire, vu les circonstances de son élection, en Houngbédji. Mais aujourd’hui on peut, au regard de l’unanimité dont font l’objet ses rapports d’activités, déduire que le président de l’Assemblée nationale, 7ème législature respecte avec rigueur la parole donnée.

 

Gérard AGOGNON

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *