.
.

Le triomphe de la vérité

.

Entretien avec Me Kingnidé Paulin AKPONNA, Acteur politique: « Le Président Patrice Talon est le Bon Samaritain pour les populations de Savè »


Le mercredi 06 juin 2018, le Gouvernement du Président Patrice Talon a approuvé en conseil des ministres le décaissement d’une somme d’un milliard quatre cent quatre-vingt-neuf millions quarante-six mille neuf cent trente-trois (1.489.046.933) FCFA, représentant la contrepartie béninoise pour le financement de la construction de l’hôpital de zone de Savè. Par ce geste salvateur, le régime de la rupture sauve ainsi ce vieux chantier abandonné depuis 2012 par le régime du président Boni Yayi. Très ému par ce geste et reconnaissant envers le Président Patrice Talon, Me Kingnidé Paulin AKPONNA, président du Parti Ensemble Pour Bâtir ( EPB), répond ici à nos questions. L’acteur politique soutenant l’action gouvernementale ne cache pas son indignation face à l’irresponsabilité du régime défunt face à ce dossier vital pour les populations des communes de Savè et de Ouèssè. Entretien.

Quel commentaire vous inspire le geste social que vient de poser le Président Patrice Talon en faveur des populations de Savè et de Ouessè ?

Maître Kingnidé Paulin AKPONNA : Merci pour l’opportunité que vous me donnez de me prononcer sur une question aussi cruciale que celle que vous soulevez car elle concerne la vie et le social des populations des communes de Savè et de Ouèssé.
Ce geste m’inspire deux sentiments contradictoires : reconnaissance et indignation. La reconnaissance envers le Président de la République, Patrice Talon pour avoir démontré son amour pour les populations de Savè et de Ouessè. Le geste qu’il a posé le 06 juin 2018 en conseil des ministres, en relançant les travaux de l’hôpital de zone de Savè abandonnés par Boni Yayi, le fils dit du terroir rappelle au chrétien que je suis, l’histoire du Bon Samaritain. Cette histoire que nous relate l’évangéliste Luc dans la Bible, plus précisément dans le Nouveau Testament, met en relief deux personnages, pour nous enseigner le vrai amour. Il s’agit des Juifs et des Samaritains, deux peuples qui ne s’estiment pas l’un et l’autre. Un jour, sur le chemin menant à Jérusalem chez les Juifs, un homme (vraisemblablement un Juif) a été attaqué et dépouillé par des brigands qui l’ont abandonné tout mourant sur la voie. Un prêtre juif passa par là et ayant vu le blessé, le contourna et s’en alla. Un autre responsable religieux juif, arriva lui aussi à la hauteur de l’homme attaqué et blessé et passa outre. C’est alors qu’un Samaritain passa aussi sur ce territoire qui est supposé lui être hostile. Il vit le blessé gisant à terre, s’arrêta pris de compassion, lui prodigua les premiers soins, le chargea sur son cheval et le conduisit à un hôpital de référence et prit en charge tous les frais de soins. Jésus conclut au terme de cette histoire que c’est le Samaritain (ennemi des Juifs) qui a manifesté l’amour et la miséricorde et c’est lui qui est digne d’être appelé le Frère ou le Prochain du blessé secouru. C’est ce que le Président Patrice Talon vient de faire à Savè. Moi, je dis que Patrice Talon est le Bon Samaritain pour le peuple Shabè.

Et le sentiment d’indignation, qui vous l’inspire ?

Mon sentiment d’indignation, c’est envers ceux qui ont fait dix ans au pouvoir et qui se revendiquent Shabè mais qui ont abandonné le peuple Shabè pour moins de deux milliards nécessaires pour construire un hôpital de zone au bénéfice des deux communes où les Shabè sont le plus concentrés au Bénin : les communes de Ouèssè et Savè. J’en suis indigné et triste car il s’agit d’une infrastructure vitale, susceptible d’offrir et de garantir les soins de qualité aux populations. On ne s’amuse pas avec la santé des gens. Ce que Boni Yayi n’a pas pu faire aux siens, voilà Patrice Talon qui le fait en Bon Samaritain. J’invite le peuple Shabè à reconnaître son vrai Frère à travers ce geste.

Le régime de la Rupture s’active aussi pour boucler le financement de la construction de la voie Kétou-Savè-Okéo-Savè-Frontière du Nigeria, inscrit dans le Programme d’Investissement Public. On vous a entendu à plusieurs occasions faire le plaidoyer pour la construction de cette voie que vous jugez stratégique pour le développement de la commune de Savè.

Que pouvez-vous dire aux populations de Savè sur ce projet, vous qui en faites la veille ?

Merci pour l’intérêt que vous accordez à cette grande préoccupation pour les populations de Savè à savoir la construction de la voie Kétou-Savè-Okéo-Savè-Frontière du Nigeria. Cette voie est une voie de développement parce que sa construction relancera le commerce jadis florissant entre la commune de Savè et le Nigeria grâce au Pont sur le fleuve Okpara pris en compte par le projet. Qu’il vous souvienne que le Président Boni Yayi est venu à plusieurs occasions poser les pierres pour le démarrage des travaux de construction de cette voie alors même que son Gouvernement n’avait pas encore bouclé le financement de ce projet. Le projet de Boni Yayi ne prenait même pas en compte la bretelle Oké-Owo-Savè longue de 27 km seulement. Il était utile que je donne ces précisions là aussi puisque vous savez qu’il y a longtemps que nous menons la veille citoyenne et que nous multiplions les plaidoyers pour la construction de cette voie. Nous avons été entendus par le régime en place. Le Président Patrice Talon a inscrit la construction de cette voie dans le PIP 2017 et croyez-moi les informations que j’ai au jour le jour sont rassurantes sur ce projet. Les travaux seront bientôt lancés car le Gouvernement de la Rupture est en train de boucler la phase technique du financement. Chose intéressante, c’est que dans le montage technique, le Gouvernement Talon a ajouté la bretelle Oké-owo-Savè, longue de 27 Km et qui ne figurait pas dans le projet hérité du régime Yayi. Tout comme les travaux de l’hôpital de zone de Savè abandonnés par Yayi, et que le Président Patrice Talon vient de sauver, la construction de la voie Kétou-Savè-Okéo-Savè -Frontière du Nigeria sera lancée sous peu et les choses avancent très bien. Le régime en place a fait l’option de ne pas faire de la démagogie mais d’aller au concret.
Et lorsque le Président Patrice Talon aura réalisé ces deux grands projets pour Savè (hôpital de zone déjà en chantier et la voie Kétou-Savè-Okéo-Savè-Frontière du Nigeria, dont le démarrage est imminent), il aura fait pour le peuple shabè en cinq ans ce que Boni Yayi, le fils du terroir n’a pu faire pour les siens en dix ans au pouvoir. Et comme j’ai coutume de le dire, le peuple shabè que je sais qu’il affectionne bien, le portera en triomphe au terme de son mandat.

Certains acteurs de la majorité présidentielle de votre circonscription électorale s’approprient les lauriers de ce geste du Président Patrice Talon qui sauve l’hôpital de zone de Savè et d’autres encore vous traitent de rupturien de dernière heure. Que leur répondez-vous ?

Vous abordez-là une excellente question. Vous savez, je suis un homme assermenté, et la profession que j’exerce ne m’autorise pas à faire des affirmations sans les étayer par des arguments.
Pour répondre à vos questions, il y’a lieu de souligner qu’il y a une méconnaissance du Programme d’actions du Gouvernement (PAG) de la part de certains acteurs de la majorité présidentielle. Ceux-là, vous ne les verrez nulle part sur le terrain défendre le Gouvernement en place pour ce qu’il fait déjà ou ce qu’il projette de faire. Ce qui n’est pas mon cas. En plus de mon parti politique, j’ai créé un creuset dénommé les Ambassadeurs Shabè du PAG qui nous permet de vulgariser le Programme d’actions du Gouvernement. J’ai évoqué ces aspects pour vous dire que si un élu de la dixième circonscription vous raconte que c’est lui qui a amené le Président Patrice Talon à relancer les travaux de l’hôpital de zone de Savè, répondez-lui qu’il fait économie de vérité et renvoyez-le respectueusement pour ne pas écorcher son honorabilité au PAG. Le président Patrice Talon ne fait rien qu’il n’ait planifié, car les politiques publiques se basent sur un programme de Gouvernement. C’est le cas de l’hôpital de zone de Savè bien inscrit au PAG (Axe 7 du Pilier II). Donc, le Gouvernement avait bien planifié l’achèvement des travaux de l’hôpital de zone de Savè.
Pour ceux qui nous font le procès d’être un rupturien de dernière heure, ce sont souvent ceux qui ne maitrisent pas les contingences de la gestion politique d’un pouvoir et qui par naïveté ou maladresse font ces malencontreux commentaires. Car il est plus difficile de gérer le pouvoir d’État que de le conquérir. Ma position, c’est qu’il nous faut mutualiser nos expériences et nos forces pour aider le Président de la république à réussir son mandat en l’accompagnant dans la mise en œuvre de son riche Programme d’actions pour le progrès de notre pays et la prospérité du peuple béninois. Nous devrions travailler en bonne intelligence, nous acteurs de la majorité présidentielle, face à nos adversaires qui n’ont plus rien à démontrer à nos populations. Je saisis cette opportunité pour tendre la perche à tous mes aînés engagés comme moi aux côtés du Président Patrice Talon pour le succès de son mandat.

Que diriez-vous pour conclure cet entretien ?

Je voudrais vous remercier pour cette tribune que vous m’avez offerte de me prononcer sur les préoccupations abordées et qui me semblent vitales pour les populations de la dixième circonscription électorale en général et celles de Savè en particulier.

Je voudrais renouveler mes mots de remerciements à l’endroit du Président Talon parce qu’il travaille pour tout le peuple béninois sans exception. Par ma voix, je lui exprime la reconnaissance des populations de Savè pour les travaux de leur hôpital de zone qui viennent de redémarrer et qui iront cette fois-ci à terme parce que le financement est bouclé. Les mêmes populations sont persuadées que les travaux de la voie Kétou-Savè-Oké-owo-Savè-Frontière du Nigeria seront lancés aussi sous peu.
Savè a déjà accueilli la ministre des Affaires sociales et de la Microfinance que le président Patrice Talon a dépêchée pour annoncer le retour des micro-crédits aux plus pauvres, nouvelle génération aux populations. Après cette mission exploratoire bien fructueuse, les femmes de la commune de Savè bénéficieront elles aussi bientôt des crédits pour leurs activités génératrices de revenus. Le social étend ses tentacules sur toute l’étendue du territoire national et Savè n’est pas du reste. Merci au président Talon pour qui j’ai personnellement une profonde admiration à cause de ses qualités exceptionnelles et de sa stature d’homme d’Etat. Mon parti Ensemble Pour Bâtir et mes militantes et militants sont mobilisés pour l’accompagner à réussir son quinquennat pour le bien-être du peuple béninois. Je lui souhaite une robuste santé pour conduire le peuple béninois vers la prospérité par le travail.

Propos recueillis par Gérard AGOGNON

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *