.
.

Le triomphe de la vérité

.

Concours Inter-collèges « Hymne national dans nos  langues »: Le CEG Godomey s’offre le trophée « Abbé Gilbert Dagnon »


Les élèves du CEG Godomey, lauréat

Après les phases départementales, le concours Inter-Collèges « Abbé Gilbert Dagnon », a connu son épilogue, ce samedi 12 mai 2018, à la salle bleue du Fitheb,  à Cotonou. Après les prestations des 10 finalistes, c’est le CEG Godomey qui a été sacré lauréat. Et ceci, grâce à l’appui des co-parrains du promoteur, Roberto Ewassadja, à savoir,  l’honorable Eric Houndété, député à l’Assemblée nationale, Dominique Atchawé, conseiller au Conseil Economique et social, Claude Balogoun, représentant des artistes au Conseil économique et social et Justine Sacca, présidente de l’association « Nonvignon ».

Conduire à terme ce projet aux multiples péripéties, constitue un challenge à gagner, selon les explications de Roberto Ewassadja, le promoteur du concours. Un chalenge qu’il a gagné, avec ses co-parrains, dont la  marraine, Justine Sacca, présidente du groupe « Nonvignon », qui s’est fondue en pleurs, lors de l’exécution de l’hymne national, tant en langues fongbé, bariba que ditamari, avec des paroles poignantes « qui ont pénétré mon âme », selon ses témoignages. Des prestations à l’issue desquelles, le CEG Godomey a été déclaré premier, avec une moyenne de 17,46 points, donc lauréat du trophée « Abbé Gilbert Dagnon », pour avoir séduit les membres du jury, dans la qualité de leur prestation, tant au plan scénique que créatif. Un jury présidé par Bani Amidou, qui a certifié du caractère rude de la compétition, au regard « de la qualité des prestations de tous les finalistes, qui,  tous autant, méritent la première place ». A la suite du CEG Godomey, c’est le Complexe scolaire « Les Elites de Natitingou », l’un des deux représentants du septentrion, qui s’est adjugé la 2ème place, avec une moyenne de 17,45 points. En troisième place, c’est le Complexe scolaire L’Espérance de Tori qui a déroché la 3ème place.  Tous ont été gratifiés d’un trophée, avec un tableau de participation, pour marquer la fin de l’édition 2018, du concours inter-collèges, « Hymne national dans nos langues ». Un événement placé sous les bénédictions du professeur Bienvenu Akoha, directeur du Conservatoire des danses cérémonielles et royales d’Abomey, chez qui, Roberto Ewassadja, l’initiateur du concours, a été formé.

L’Evénement Précis, à l’honneur !Au-delà des trophées et tableaux de participation des lauréats et participants au concours, il y a eu également des distinctions honorifiques à l’issue des compétitions. Parmi les distingués à cette soirée empreinte de solennité, peinte aux couleurs nationales, où tout respire art et culture, le journal L’Evénement Précis a été honoré. Un honneur « mérité », selon le promoteur du concours, Roberto Ewassadja. Et pour cause, il cite la sollicitude accrue dont L’Evénement Précis fait montre, pour soutenir les initiatives artistiques et culturelles, dans le but de promouvoir nos arts et culture, et par ricochet, leurs promoteurs. Cela s’observe, selon ses dires, à la présence constante du Journal sur les manifestations culturelles, sur la quasi-totalité du territoire national, avec à l’appui, la prépondérante place réservée à la page culture, dans l’organe. Mais au-delà de toutes ces qualités, le manager du journal, Gérard Agognon, qui a reçu en personne la distinction, se révèle être « un véritable conseiller », selon les témoignages de Roberto Ewassadja. Lui qui dit trouver la parade nécessaire, pour exprimer « sa reconnaissance à L’Evénement Précis, à travers ce tableau d’honneur » offert au journal et tout son personnel.

Donatien GBAGUIDI

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *