.
.

Le triomphe de la vérité

.

Appui de l’Union Européenne: 244 milliards de FCFA pour accompagner les réformes sous Talon


L’Union européenne, forte de son expérience, entend soutenir le Bénin dans son processus d’intégration et de développement. Pour réaliser cet idéal, quatre pays sur les 28 qui composent l’Union à savoir la France, l’Allemagne et les Pays-Bas sont représentés avec une ambassade au Bénin alors que la Belgique dispose d’un bureau de coopération. Sur le plateau de la radio nationale, ce dimanche 6 mai 2018, les diplomates de ces quatre représentations conduits par l’ambassadeur Oliver Nette, chef de la délégation de l’Union européenne au Bénin ont fait la lumière sur les actions de l’Union au Bénin, surtout en faveur des jeunes. « Notre coopération avec le Bénin est essentiellement destinée à accompagner les réformes », a souligné l’ambassadeur Oliver Nette. Dans le cadre de ce partenariat, l’ambassadeur rappelle qu’il a été institué depuis 1957 un Fonds Européen de Développement (Fed) dont bénéficie le Bénin. A l’en croire ce partenariat se poursuit avec le 11è Fed qui couvre la période 2014-2020 et s’élève à un montant initial de 372 millions d’euros, soit 244 milliards de francs Cfa. « Nous ne travaillons pas sur une logique de projets, nous travaillons sur une logique d’appuyer les réformes du gouvernant, la politique du Bénin », a précisé le Chef de la délégation de l’UE au Bénin. A ses dires, l’UE intervient prioritairement au Bénin dans trois secteurs : la bonne gouvernance, le développement durable, l’agriculture et l’accès à une énergie moderne et durable. « On fait un contrat de gouvernance, on définit ensemble avec le gouvernement les réformes dans le secteur de la gouvernance, puis on vérifie ensemble le versement de cet argent direct dans le budget de l’Etat. Et c’est le gouvernement béninois qui décidera ensuite où ira l’argent », a expliqué Oliver Nette. Les quatre autres diplomates ont rappelé que l’Union européenne est une vision partagée pour des résultats durables. Pour Véronique Brumaux, ambassadeur de la France près le Bénin, le Fed matérialise la politique d’appui des pays de l’UE dans la mise en œuvre des objectifs de développement durable. Hannelore Delcour, chargée d’affaires de l’ambassade de la Belgique près du Bénin, estime que si le Bénin a pu avoir une enveloppe assez consistante comparativement à d’autres pays de la sous-région, c’est grâce à certaines conditions qui lui ont été favorables. Quant à Harry Van Djik, ambassadeur des Pays-Bas près le Bénin, cet engagement d’appui est né de la solidarité internationale qui s’explique toujours par l’aide publique au développement. Achim Tröster, ambassadeur de l’Allemagne près le Bénin, rappellera pour sa part, que l’Union Européenne et le Bénin ont au fil des ans bâti des relations solides, dans les domaines politique, économique, commercial et de coopération grâce à ce financement. Le Bénin, faut-il le rappeler, a déjà bénéficié de plus d’1,5 milliards d’euros soit près de mille milliards de Francs Cfa dans le cadre de ce partenariat sans les interventions particulières. Outre les trois secteurs clés d’intervention de l’UE, les cinq diplomates se sont prononcés sur les questions de la migration des jeunes, l’éducation et la formation professionnelle, la justice, la sécurité, la transhumance, la décentralisation, le changement climatique, le climat des affaires, et surtout l’initiative privée vus comme des moteurs de développement. Ce dernier volet est encouragé chez les jeunes qui, selon l’ambassadeur Oliver Nette, sont les premières cibles du Fed.

Rastel DAN

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *