.
.

Le triomphe de la vérité

.

Affaire « Faux Médicaments » et autres: « Le BMP votera pour les levées d’immunité », promet Gérard Gbénonchi


Gérard Gbénonchi, Secrétaire général aux relations internes du Parti Social Démocrate

L’affaire liée aux faux médicaments a connu la mise sous mandat de dépôt depuis plus de 72 heures de l’He Atao Mohamed Hinnouho, impliqué dans cette affaire. Son collègue de l’hémicycle, Gérard Gbénonchi, s’est prononcé sur la question et sur la lutte du chef de l’Etat contre la corruption, hier dimanche 6 mai 2018, dans l’émission sociopolitique « Carte sur Table » de la radio Océan Fm.

L’évolution de l’affaire dans laquelle est impliqué le député Atao Hinnouho n’inquiète pas l’honorable Gérard Gbénonchi. Selon ses explications, il y a deux camps dans cette affaire, l’un qui est composé du gouvernement, notamment du ministre de la Justice et l’autre, composé de l’Unamab qui accuse le ministre Djogbénou de mauvaise interprétation des textes. Une situation qui suscite assez de polémique et empêche la vérité de se révéler. « Il faut laisser la justice faire son travail plutôt que d’avancer dans la polémique. Il faut laisser chaque institution jouer son rôle », avance le député Gérard Gbénonchi. L’invité de l’émission dominicale a loué la lutte implacable du chef de l’Etat Patrice Talon contre la corruption au Bénin. Il a déploré l’affaire relative à la construction de l’Assemblée nationale qui, aujourd’hui devenue un éléphant blanc, demande un investissement de 22 milliards pour sa viabilité sans oublier le paiement de près de 31 milliards FCFA par le Bénin pour les dommages et intérêts. L’He Gbénonchi se dit très remonté contre ce scandale dont le rapport d’audit sera présenté à l’Assemblée nationale, ce jour, lundi 7 mai 2018, par le gouvernement. Pour Gérard Gbénonchi, les responsables de ce scandale, sans exception de personnes, doivent être traduits devant la justice pour répondre de leurs actes. Il a réaffirmé l’engagement du Bloc de la majorité parlementaire à suivre les idéaux du chef de l’Etat et à œuvrer inlassablement à ce que les immunités soient levées aux députés impliqués dans toutes les affaires de corruption. « Nous sommes en phase avec le gouvernement sur la levée d’immunité pour permettre aux députés d’aller se faire entendre devant la justice. Il n’est pas de notre droit de les protéger car l’Assemblée nationale n’est pas un refuge pour ceux qui ont commis des impairs. C’est à la justice de déclarer s’ils sont blancs ou non », ajoute l’He Gérard Gbénonchi. Sur un autre volet, l’invité de l’émission Carte sur table, en sa qualité de Conseiller à la mobilisation sociale du Ravip, a loué l’adhésion des populations à l’opération qui a connu l’enrôlement de 10.500.000 habitants sur 10.050.000 habitants attendus, soit un taux de 106%. Il convie ceux qui n’ont pas pu s’enrôler à se rattraper lors du prochain redéploiement des kits dans les communes.

Rastel DAN

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *