.
.

Le triomphe de la vérité

.

Appui du Fonds Nordique de Développement: Le Bénin décroche 4 millions d’euros pour lutter contre l’érosion côtière


Les réunions de printemps de la Banque mondiale, tenues le 19 avril dernier, ont permis au Bénin de consolider de nouveaux liens avec le Fonds Nordique de Développement (NDF). Les deux parties ont procédé à la signature d’un accord de crédit qui rentre dans le cadre de la réalisation d’un projet de lutte contre l’érosion côtière à l’ouest du Bénin.

La cérémonie de signature de cet accord a eu lieu entre le Directeur Général du NDF, PasiHellman, et le Ministre de l’Economie et des Finances du Bénin, Romuald Wadagni. Cet accord couvre un montant de 4 millionsd’euros aux côtés d’un financement de la Banque mondiale du Programme de Gestion du Littoral Ouest-africain (WACA). Dans le cas d’espèce du Programme WACA au Bénin et au Sénégal piloté par la Banque mondiale, d’un coût total de 197,2 millions euros, le NDF accorde un prêt de 4 millions d’euros au Bénin, 4 millions d’euros au Sénégal et un don de 5,1 millions d’euros à la Région Afrique de l’Ouest, tandis que l’Association Internationale de Développement (IDA) fournit environ 161,3 millions d’euros. Les fonds ainsi accordés au Bénin par le Fonds Nordique de Développement, serviront à réaliser les études de faisabilité, la conception détaillée, la préparation des appels d’offres et la supervision des travaux. A la suite de cette étape, suivront les études d’impact environnemental et social afin de sauvegarder les investissements physiques du site ; puis, les mesures de protection du segment sélectionné de la bande de terre au niveau des côtes à l’ouest du Bénin.

Eusèbe Agbangla et PasiHellman explorent le financement d’autres projets au Bénin

A la suite de la signature de cet accord, l’Ambassadeur du Bénin près les pays nordiques créateurs du NDF, Eusèbe Agbangla, a été reçu en audience par le Directeur Général du NDF, PasiHellman. C’était le 27 avril 2018 au siège du Fonds à Helsinki en Finlande. Au cours de cette rencontre, le Directeur Général du NDF a félicité le Bénin d’avoir donné l’exemple à d’autres pays en terme de rapidité et d’efficacité au cours des négociations qui ont abouti à la signature de l’Accord de crédit et a souhaité que la même célérité puisse caractériser la mise en œuvre du projet. Fort de cette expérience fructueuse, l’Ambassadeur et le Directeur Général du NDF ont exploré d’autres possibilités de financement de projets au Bénin par le Fonds Nordique de Développement en coopération avec d’autres Institutions de financement telles que la BAD, l’AFD.A cet effet, le Directeur Général a recommandé au Bénin des possibilités de financement qui existent au niveau du Fonds, notamment les projets à caractère social pour le bien-être des femmes, les projets d’économie verte qu’offre le « AfricanGuaranteeFund », un Fonds officiellement créé en 2012 par les Gouvernements du Danemark (DANIDA), d’Espagne (AECID) et la BAD, dont le mandat est d’aider les Institutions financières à accroître leur financement aux PME africaines, en fournissant des garanties financières partielles et une aide au renforcement des capacités. Le siège du Fonds Africain de Garantie ou « AfricanGuaranteeFund » (AGF) est basé à Nairobi au Kenya, et le Directeur Général du NDF est membre de son Conseil d’Administration. Il est à rappeler que le NDF est une Institution multilatérale de développement créée par le Danemark, la Finlande, la Norvège, la Suède et l’Islande en 1988. Il finance des projets généralement en coopération avec des Institutions de développement bilatérales, multilatérales et autres, dans les domaines du changement climatique et de l’environnement.

Rastel DAN

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *