.
.

Le triomphe de la vérité

.

Journée Mondiale du Théâtre au Bénin: La marque symbolique de la Fénat !


Rosaline Daahguè sur la scène

A défaut d’une manifestation officielle du Ministère du tourisme, de la culture et des sports, pour marquer l’événement, des responsables de la Fédération nationale du théâtre du Bénin (FENAT) se sont repliés sur le centre artistique et culturel « Festival scolaire et universitaire de théâtre et de chorégraphie » (FESTHEC), sis derrière le Collège Camara Laye, en allant à Tankpè, pour y laisser leur marque. Sobriété et symbolisme étaient au rendez-vous.

Trois acteurs du théâtre ont refusé de passer l’éponge sur la Journée mondiale du théâtre, célébrée ce mardi 27 mars 2018. Ils ont pour nom, Pascal Wanou, le président de la FENAT, Gaston Eguédji, le secrétaire général de la FENAT et Jean Louis Kédagni, le promoteur du FESTHEC. Grâce au partenariat des deux structures, le Bénin a aussi pu se faire compter parmi les pays ayant célébré l’événement. Et ceci, pour respecter la tradition, comme l’indique Pascal Wanou. En dépit des moyens modestes, dont les impacts sont visibles sur la mobilisation autour de ces trois acteurs, la fête a eu lieu tout de même. On retient donc que, pour la journée mondiale du théâtre 2018, au Bénin, sobriété a rimé avec symbolisme. Sobriété due « à la situation de morosité que traverse actuellement le secteur », selon le président de la FENAT. Et symbolisme, pour garder la flamme théâtrale du Bénin, allumée, dans le concert des 96 pays qui célèbrent cet événement, institué par l’Institut international de théâtre (IIT). Et pour y arriver, la FENAT et son partenaire FESTHEC, ont dû se rabattre sur d’autres acteurs, pour offrir au public mobilisé pour la circonstance, des spectacles bien révélateurs du niveau du théâtre au Bénin. Mais avant ce spectacle, comme l’a fait savoir Pascal Wanou, des jeunes scolaires ont été initiés « à l’art de dire le conte théâtralisé, face au public ». Telle une restitution de formation, les écoliers du complexe scolaire Saint Mathieu ont offert au public, un tableau de conte théâtralisé. Une épreuve qui constitue sans nul doute, une plus-value pour leur cursus scolaire. Après eux, place a été donnée aux professionnels de la danse, de la compagnieTofodji, qui ont exhibé aux spectateurs, différents tableaux de danses, allant de la danse d’animation, aux danses masquées. Et le clou de la soirée, c’est le monodrame intitulé « La marche vers le vodoun », présenté par la comédienne Rosaline Daahguè, une mise en scène du dramaturge, Hermas GBAGUIDI. Un spectacle de niveau élevé, qui vient ainsi renforcer, le symbolisme auquel tient la FENAT, pour que le théâtre béninois ne se taise pas, le 27 mars, la journée mondiale qui lui est consacré.

Donatien GBAGUIDI

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *