.
.

Le triomphe de la vérité

.

Rencontre entre le Ministre de l’Enseignement secondaire et les administratifs: Mahougnon Kakpo exige la reprise des classes


Mahugnon Kakpo, Ministre des enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle

Le Ministre des enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle, Mahugnon Kakpo, a rencontré, hier dimanche 18 mars 2018, le personnel administratif des lycées et collèges d’enseignement général. Trois principaux points étaient au menu des échanges de cette séance qui a connu la présence des chefs d’établissements, censeurs, surveillants généraux et leurs adjoints ainsi que les comptables. Il s’agit de faire le point du mode d’emploi des enseignants vacataires, les mesures urgentes à prendre dans le contexte de la grève puis enfin, les questions diverses. Les surveillants généraux et leurs adjoints ont été instruits pour l’ouverture permanente de l’administration et des salles de cours pour les apprenants qui ne sont pas, eux, en grève. Il a été rappelé aux différents membres du personnel administratif qu’ils sont des responsables mandatés et ne doivent pas se mêler à une quelconque grève. « Vous êtes dans une fonction d’autorité. L’administration scolaire doit être ouverte en permanence aux heures prévues », a martelé le Ministre Mahougnon Kakpo, engageant ainsi la responsabilité de chacun des membres de l’administration scolaire. Suivant les injonctions du ministre Mahougnon Kakpo, les administratifs doivent également s’assurer de la présence permanente des élèves aux heures de cours même s’il y a grève, car ces derniers ne sont nullement concernés par le mouvement de grève en cours depuis peu dans le pays. Il a également rassuré les uns et les autres de ce que les mesures sécuritaires seront prises afin de permettre à ceux qui ont choisi de ne pas aller en grève de travailler en toute quiétude. « La grève en cours est une grève des enseignants et non celle des élèves. Les dispositions sont prises pour garantir la sécurité à tous ceux qui désirent suivre ou donner des cours », a-t-il ajouté. Le ministre Mahougnon Kakpo a aussi profité de cette rencontre avec les responsables d’établissements scolaires pour faire le point de la rencontre qu’il a eue avec les enseignants vacataires, ce samedi 17 mars 2018. De ce point, on note que la situation demeure telle et ces enseignants contractuels locaux, comme annoncé dans leur motion de grève, entament un mouvement de débrayage de 96 h à compter de ce mardi 20 mars 2018.

Rastel DAN

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page