.
.

Le triomphe de la vérité

.

Renforcément de la Police républicaine/Atacora-Donga: ARTECAO, pour une meilleure préservation des scènes d’infractions


Exercice de simulation de gel de scène de crime dans un jardin

«Protection des lieux et préservation des traces et indices ». C’est sur ce thème qu’a porté la formation dont ont bénéficié 27 éléments de la Police Républicaine. Il s’agit de deux sessions de formation sur la protection des lieux et la préservation des traces et indices aux policiers républicains des départements.Venus des localités de Natitingou, Kouande, Djougou, Kouatema, Cobly, Kérou, Tobré, Manta, Birni, Kouaba, Matéri, Datori, Dassari, Talacou et de Toucountouna, ils ont suivi, le 06 Mars 2018, la cérémonie d’ouverture de la formation à l’hôtel Totora à Natitingou. L’objectif principal est de travailler pour une meilleure préservation des scènes d’infractions délictuelles et criminelles.A l’ouverture, le Commissaire Central de Natitingou Léopold AMADJIKPE, a salué la présence des autorités locales qui, selon lui,  expriment leur intérêt à la cause. Etant des actions initiées par la France, l’occasion a été au coordonnateur régional, Emmanuel PRAT, de reconnaître les efforts d’appropriation de la PTS par la Police Républicaine. Prenant à son tour la parole, le formateur, le Brigadier de paix Yves BONOU, a introduit les préliminaires de la formation et consacré la matinée aux fondamentaux de la préservation des lieux et de la Police Technique et Scientifique. L’après-midi du 06 MARS a été consacré à un exercice grandeur nature concocté par le formateur. L’exercice de simulation de gel de scène de crime dans un jardin a suscité le grand intérêt de tous les stagiaires. Ils ont été invités à mettre en pratique ce qu’ils ont appris : « pénétration des lieux », « pause de la rubalise », « échanges avec les premiers intervenants », « gel des lieux » … tout y est passé. Avec minutie et dextérité, le Brigadier de paix Yves BONOU a montré aux stagiaires les attitudes à adopter, les gestes utiles, les réflexes à avoir et les interactions nécessaires avec les autres intervenants dans le traitement d’une scène de crime. La satisfaction des stagiaires était perceptible et ils ont exprimé leur grand intérêt et leur engagement à mettre en pratique les leçons apprises. La formation de Natitingou a pris fin sur une note d’optimisme. A la suite de Natitingou, la Commune de Parakou a abrité la même formation.  21 stagiaires  sont venus des localités de Bembêrêkê, de Sinandé, de Pèrèrè, de Nikki, de Ouénou, de N’dali, de Biro, de Sérékali, de Kalalé et de Parakou pour prendre part à la formation organisée le 08 MARS 2018 à l’hôtel Le Privilège de Parakou. A cet effet, le Coordonnateur du projet ARTECAO, Emmanuel PRAT a encore remercié et salué les présences avant d’exhorter les stagiaires à suivre avec intérêt la formation. Comme à Natitingou, la formation a suscité l’intérêt des stagiaires et donné l’occasion d’échanges fructueux et de partage d’expériences avec des cas pratiques vécus.

La France offre encore deux plateaux techniques dans le Nord Bénin

Après le Borgou et l’Alibori, le projet Appui au Renforcement de la Police Technique et Scientifique (ARTECAO) a, dans sa tournée dans l’Atacora et la Donga, avec les responsables du service de Police Technique et Scientifique (PTS) de la Direction Générale de la Police Républicaine (DGPR) procédé à la remise de deux plateaux techniques. Les offres ont été effectuées à Dassa et à Djougou. La descente a permis de procéder, le 05 Mars 2018, à la remise effective de matériels de gestion de la scène d’infraction délictuelle niveau1 aux commissariats centraux de Dassa et de Djougou. Cet important lot de matériels techniques donnés aux unités de police républicaine à Dassa et à Djougou comprend des moyens roulants, des moyens de communication, du matériel de photographie, des supports de sauvegardes et une grande diversité de matériels de Police Technique et Scientifique (PTS) intervenant dans l’élucidation des crimes et délits. Le Commissaire Principal Césaire GOUNDETE de la Direction Générale de la Police Républicaine (DGPR) a saisi l’occasion d’adresser ces sincères remerciements au projet ARTECAO et à la France pour la constance de son appui technique et financier. Le Commissaire Central de Dassa, Monsieur BADET et son collègue de Djougou, Fousseni AMIDOU ont exprimé leur gratitude à l’endroit du projet ARTECAO et promis faire bon usage du matériel reçu.

Emmanuel GBETO

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *