.
.

Le triomphe de la vérité

.

Grande soirée de la connaissance à la FIAD: Le Coach Patrick Pognon et le SG du CAMES révèlent les atouts du coaching


 

Le Secrétaire Général du CAMES, le Professeur Mbachi Bertrand

L’hymne national en langue nationale « fongbé » et en français suivi du ‘’crédo’’ en français et anglais, repris en chœur par l’assistance, a marqué le début de cette grande soirée de la connaissance. Un moment riche de partages et d’échanges qui a connu la présence du Secrétaire Général du Conseil africain et malgache de l’enseignement supérieur (Cames), le Professeur Mbachi Bertrand, des personnalités du monde universitaire, des ambassadeurs du développement et autres, autour de la connaissance et de l’extension du coaching. D’entrée, c’est le Coach Nestor Flavien Atingnon, Directeur de cabinet du Coach Patrick Armand Pognon, Président mondial de la Fédération Internationale des Ambassadeurs du Développement (FIAD) et Président-Recteur de l’Université virtuelle du coaching et du développement intégral (UVCDI), qui n’a pas manqué de mots pour faire l’éloge du Professeur Mbachi Bertrand. Occasion aussi pour le Dr Daniel Quenum de revenir sur le coaching à travers une communication sur « Il était une fois le coaching ». « Même si les autres ne veulent pas que nous évoluons, nous ne devons jamais croire que tout est impossible car l’impossible n’existe pas chez Dieu. Dans sa relation avec Dieu, l’homme doit faire asseoir une foi qui doit lui faire obtenir ce qu’il demande. Il faut que par la parole, nous arrivions à détruire la peur et c’est en ce moment qu’il faut rencontrer le coach », renseigne-t-il. Le coaching africain asseoit sa base sur le patrimoine de l’Afrique qui n’est rien d’autre que sa culture. C’est le dernier élément qui reste que l’Afrique doit découvrir pour son développement et c’est aussi l’encrage à partir duquel les Africains peuvent programmer des choses sérieuses. Des leçons qui seront, plus tard, appuyées par une autre communication, « Il était une fois le doctorat en coaching », du Professeur Julien Coffi Gbaguidi. Pour lui, le grade obtenu après des études supérieures est un condensé de lumière qui revivifie l’être humain en un véritable dieu.

« Le coaching est de l’assurance qualité »

Au regard des nombreuses avancées du coaching qui gagne chaque domaine stratégique de développement, le Secrétaire Général du CAMES, le Professeur Mbachi Bertrand a partagé avec les ambassadeurs du développement, sa passion pour le Cames. Ceci à travers une communication sur le thème : « De ma passion à mon ambition personnelle sur le Cames ». Une longue et émouvante histoire de l’homme basée sur le coaching et qui a conduit à de nombreuses réformes entreprises au sein du Cames. Des explications qui permettent de situer le Cames dans le temps passé, présent et à venir, à travers les ambitions, les constats, le diagnostic et les perspectives pour une relève assurée. « Le coaching est de l’assurance qualité parce que la qualité de ce qui est recherché se construit. Le coaching nous permet d’être guidé par un maître invisible avec qui il faut savoir communiquer pour qu’il puisse s’exprimer », explique-t-il. Pour sa part, le Coach Patrick Pognon a exprimé sa fierté et celle de la FIAD de recevoir de son hôte la nécessité de rapprocher les hommes, de créer des réseaux et des synergies. « Nous avons trouvé en sa personne un croyant qui croit en Dieu. Il a pu expliquer sa vision du nouveau Cames et les perspectives pour que certaines choses soient corrigées et puissent répondre aux attentes », ajoute-t-il. Il est à noter que le Secrétaire Général du Cames, le Professeur Mbachi Bertrand, est aussi attendu à Lomé dans le cadre du 9ème congrès mondial de la FIAD.

Rastel DAN

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *