.
.

Le triomphe de la vérité

.

Doctorat en Psychologie sociale à l’UAC : Jean Tata TOSSOU décroche un second doctorat


 Et de deux pour le psycho-sociologue, Jean Tata TOSSOU. Après son premier doctorat, le 17 novembre 2014, dans la spécialité ‘’Sociologie de Développement’’ au Département de sociologie Anthropologie,   le voici avec son second titre qui lui concède le nouveau grade de Docteur en Psychologie sociale. Il est désormais doublement Docteur de l’Université d’Abomey-Calavi (Uac). Une première thèse qu’il a soutenue en 2014 parce que le Département de Psychologie et des Sciences de l’Education où il était moniteur, n’avait pas encore un troisième cycle. Il avait porté sur le thème : «  Migration et développement : analyse des mutations dans la gouvernance du ‘’ Lac Ahémé’’ face aux migrations des pêcheurs ‘’xwela’’ de Gεnzεn’’ au Sud-Ouest du Bénin » sous la direction du Professeur Albert Tingbé Azalou. Parlant de la seconde soutenance de thèse,  présentée le 26 Décembre 2017 à l’Ecole Doctorale Pluridisciplinaire de l’ex-Flash à l’Uac, les travaux ont porté sur le thème intitulé : «  Effets psychologiques des mirages de l’émigration sur le passage à l’âge adulte des adolescents vivant autour du lac Ahémé au Bénin ». Avec comme directeurs de thèse, les Professeurs Gabriel C. BOKO et Pierrot K. EDOH de l’Uac, la qualité du travail dans son fonds et sa forme a permis à l’impétrant de décrocher la mention « Très honorable ».

Le caractère scientifique de la thèse

Face au jury international présidé par le Professeur Titulaire, Gualbert René Ahyi de l’Uac avec  comme examinateurs les Professeurs  Paboussoum PARI et John AGBLO de l’Université de Lomé au Togo et co directeurs le Professeurs Gabriel C. BOKO et Pierrot K. EDOH de l’Uac, l’impétrant, Jean Tata TOSSOU a présenté l’objectif  du travail qui vise à étudier les effets psychologiques des mirages de l’émigration sur le passage à l’âge adulte des adolescents vivant autour du lac Ahémé dans le département du Mono au Bénin. Dans un esprit scientifique, l’impétrant a établi le lien entre la précocité du passage à l’âge adulte des adolescents vivant autour du lac Ahémé et les phénomènes migratoires observés dans la zone. Ensuite, a-t-il également analysé la précocité du passage aux comportements adultes des adolescents xwelá, sous le prisme de l’insatisfaction de leurs besoins psychologiques avant de montrer enfin que le passage précoce à l’âge adulte des adolescents vivant autour du lac Ahémé est un facteur déterminant de leur déscolarisation. Poursuivant dans ses explications, le  candidat fait savoir que c’est un travail qui s’inscrit dans le champ de la psychologie sociale et qui se propose de soutenir la thèse selon laquelle les phénomènes migratoires engendrent dans le sud-ouest du Bénin le passage précoce à l’âge adulte des adolescents et que ceci, du fait de ses conséquences psychosociales, sert de légitimation aux phénomènes migratoires. Dans le fonds, son analyse a eu pour fondement les données secondaires à travers une revue documentaire et des données primaires à partir d’une enquête de terrain auprès de 349 personnes ressources, migrants ou non et vivant autour du lac Ahémé. Les résultats d’analyse faite sur la base de la théorie de la dissonance cognitive de Festinger (1957) d’une part, et du logiciel SPSS.18 d’autre part, montrent que l’émigration des pêcheurs xwelácrée chez les enfants, le sentiment d’insatisfaction des besoins psychologiques qui, in fine, les conduit à un passage précoce à l’âge adulte. En retour, les difficultés liées à la vie adulte autour du lac Ahémé, finissent par déterminer ces adultes précoces à l’émigration. De l’analyse de ces résultats, le candidat fait remarquer que selon 93,13% des interlocuteurs, dans le sud-ouest du Bénin, le passage précoce des adolescents xweláà l’âge adulte et les phénomènes migratoires sont dans un rapport de cause à effet. Pour ces acteurs, précise le candidat, la responsabilité de certains adultes est grande dans ce phénomène psychosocial qui, si on ne prend pas garde, risque de légitimer dans la zone de la présente recherche, le phénomène des filles-mères et/ou des garçons-pères.

Une étude prospective sur la vie des adolescents en milieu aquatique

Partant des résultats, le candidat a fait retenir deux pistes de réflexions majeures. La première  selon lui, pose un sérieux problème d’accompagnement des adolescents dans ce milieu aquatique. « Caractérisé par l’implication de plusieurs personnes en quête d’enjeux différents, cet accompagnement n’est souvent pas franc et aboutit dans la plupart des temps à une manipulation comportementale des jeunes », a relevé Jean Tata TOSSOU. Face à la situation, il souhaite une perspective de politique éducationnelle tant des jeunes que des adultes. Une initiative qui selon lui, passe par la création de centres pilotes en éducation des jeunes adolescents. Pour lui, ces centres devront être animés par des psychologues sociaux, des psychologues de l’éducation, des biologistes et autres acteurs du système éducatif. En conclusion, il déclare : « Une recherche beaucoup plus exhaustive de la question de l’insatisfaction des besoins psychologiques des adolescents en général et ceux dont les parents sont des émigrés en particulier est une perspective à envisager car la réponse à cette question, sera une piste de solution au problème de frustration et de conflits entre enfants placés et tuteurs dans le sud-ouest de la République du Bénin ».

 

 

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *