.
.

Le triomphe de la vérité

.

Séminaire en vue sur la réforme du système partisan: L’Assemblée Nationale opte pour l’approche participative


L’Assemblée nationale du Bénin organise dans le cadre de la réforme du système partisan, un séminaire parlementaire les jeudi 15 et vendredi 16 février prochains à l’hôtel Azalaï à Cotonou. Ce séminaire organisé avec le soutien des partenaires de l’institution que sont le PNUD et la Fondation Hanns Seidel, vise à donner à tous les participants l’occasion d’échanger entre autres, sur un avant-projet de la proposition de loi portant Charte des Partis politiques en République et qui sera en examen dans les mois à venir au Parlement. Dans un entretien accordé à nos confrères de la presse en ligne, le deuxième Vice-président de l’Assemblée Nationale, l’honorable député Robert Gbian a, en sa qualité de Président du Comité d’organisation dudit séminaire, apporté quelques précisions sur les objectifs assignés à la rencontre. «…L’objectif principal de ce séminaire est de permettre aux différents acteurs de la vie sociopolitique nationale, de réfléchir sur la problématique de l’animation par les partis politiques de la vie publique au Bénin. A cette occasion, les participants se prononceront sur les modalités de la réforme du système partisan afin de dégager un consensus sur le contenu d’un avant-projet de proposition de loi à soumettre pour adoption, à l’Assemblée Nationale. », nous a-t-il confié. Au cours du séminaire, ajoute-il, trois thématiques fondamentales seront abordées. La première concerne l’analyse des forces et faiblesses de la loi 2001-21 du 21 février 2003, portant charte des partis ; c’est-à-dire l’analyse critique de la loi qui a cours présentement. La seconde thématique est relative aux enjeux de la réforme du système partisan au Bénin, et la troisième concerne la présentation des points saillants de la proposition de loi portant Charte des partis politiques au Bénin. Au nombre des participants attendus à cette rencontre, l’honorable Gbian a cité entre autres, les Parlementaires béninois, les acteurs politiques non représentés à l’Assemblée nationale, la société civile ainsi que des personnes ressources. « …Ce séminaire se veut participatif car la réforme de notre système partisan est un sujet d’une importance capitale. Il s’avère donc nécessaire que la réforme qui sera retenue requiert l’adhésion du plus grand nombre afin que de manière consensuelle, nous allions vers des regroupements politiques d’envergure et que le financement public des partis politiques devienne enfin une réalité dans notre pays », a clarifié l’élu du peuple qui estime par ailleurs, qu’au sein du Bloc de la Majorité Parlementaire (Bmp), les voies s’accordent sur la nécessité de reformer le système partisan actuel du Bénin. Une vision de l’actuel chef de l’Etat que partagent le Président Adrien Houngbédji et bien d’autres acteurs de la vie sociopolitique nationale. Il a pour finir, rappelé qu’il est temps d’harmoniser les points de vue entre les différents acteurs en vue de la réussite de cette réforme dont l’un des objectifs est de remédier à la floraison exponentielle des partis politiques au Bénin.

Germin DJIMIDO

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page