.
.

Le triomphe de la vérité

.

Séminaire régional sur la Police républicaine béninoise:Konrad Adenauer facilite l’appropriation des enjeux liés à la réforme


 

La Fondation Konrad Adenauer organise du 06 au 07 février 2018, un séminaire régional sur la réforme opérée dans le secteur de la sécurité au Bénin, à savoir la création de la police républicaine. Il regroupe  les parlementaires, notamment les présidents des commissions permanentes en charge des questions de sécurité, et les professionnels ainsi que la société civile de la Côte-d’ivoire, le Togo, la Guinée, le Burkina-Faso, le Niger, le Tchad et le Bénin.  S’inscrivant dans le cadre de la mise en œuvre de son programme pour le dialogue sur la sécurité en Afrique subsaharienne (Sipodi), la rencontre se tient à l’hôtel Golden Tulip à Cotonou. Elle a été marquée par une cérémonie officielle d’ouverture qui a permis au Directeur du Programme Sipodi et représentant de la Fondation Konrad Adenauer  TinkoWeibezahl, de présenter le contexte ayant conduit à l’organisation du séminaire et les objectifs visés. Ayant but de faciliter l’appropriation des enjeux liés à la réforme et le dialogue sur les défis de la police républicaine, ce séminaire vise essentiellement, selon le représentant de la Fondation Konrad Adenauer,  à favoriser un cadre de dialogue informel entre les parlementaires, notamment les présidents des commissions permanentes en charge des questions de sécurité, et les professionnels ainsi que la société civile sur la réforme du secteur de la sécurité en Afrique subsaharienne, ensuite de vulgariser auprès des organisations de la société civile béninoise, les textes régissant cette force nouvelle et enfin d’identifier les défis relatifs à la nécessité de rapprocher les services de sécurité des populations par une politique de décentralisation de la police. L’initiative est saluée par  le Président de la Commission des relations extérieures, de la défense et de la sécurité, l’honorable Nassirou Bako Arifari qui confie : « Les pays non en crise ont aussi besoin de rationaliser leur ressources humaines sécuritaires pour mieux assurer la sécurité de leurs populations ». C’est ainsi qu’il a rassuré de la disponibilité du Parlement  béninois à travailler à la dynamisation de la réforme. A sa suite, le Directeur général de la Police républicaine, Général Nazaire Hounnonkpè a souligné combien, «  c’est salutaire de mettre en jeu le dispositif sécuritaire d’un pays ». Rappelant les raisons ayant conduit à la fusion de la police nationale et de la gendarmerie, le Général a partagé quelques avantages de la fusion. Enfin, c’est le ministre de l’intérieur, Sacca Lafia qui est revenu sur les tenants de la création de la nouvelle force avant d’inviter les participants à ressortir du séminaire des recommandations. Le séminaire se poursuit, ce jour, avec des communications.

Emmanuel GBETO

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *