.
.

Le triomphe de la vérité

.

Rejet de la requête de Lehady Soglo par la Cour suprême: Le Préfet Toboula autorisé à faire élire le nouveau maire de Cotonou


Le préfet Modeste Toboula en discussion avec il y a quelques mois avec Léhady Soglo

Les chances pour l’ex-maire de la ville de Cotonou de se voir réhabilité, sont désormais cuites. Selon des sources proches de l’institution, la Cour suprême vient de rejeter sa requête demandant l’annulation de sa révocation, prononcée, le mercredi 02 août 2017 par le conseil des ministres, une semaine après sa suspension par le ministre en charge de la décentralisation, Barnabé Dassigli. En conséquence, le préfet du Littoral, Modeste Toboula a été instruit, selon les mêmes sources, par la Cour suprême pour organiser dans un bref délai l’élection d’un nouveau maire à la tête de la ville.

Lehady Soglo, qui a quitté le Bénin pour la France, depuis lors, cela fait plus de 6 mois déjà, avait en un premier temps, déposé deux recours en annulation des deux décisions (la suspension et la révocation) ; l’un devant le ministre de la décentralisation et de la gouvernance locale, et le second auprès du président de la République. Ils ont connu des issues défavorables, raison pour laquelle le conseil de l’ancien maire de Cotonou, a saisi la Cour suprême qui vient aussi de donner sa position dans cette affaire. Elle avait été saisie sur deux motifs. Premièrement, sur la révocation du maire Léhady Soglo par le gouvernement pour « abus d’autorité », et puis sur l’opposition à l’élection d’un nouveau maire à la mairie de Cotonou.

Les charges portées contre l’ex-maire se résument, entre autres, sur des « primes de maintien d’ordre » octroyées au seul maire, « l’augmentation de plus de 100% des frais de représentation en 2017 sans délibération du conseil municipal », « la vente non conforme au prix référentiel » d’une partie du domaine public, « l’attribution abusive d’une voie publique aux fins d’habitation » et des irrégularités dans la passation des marchés publics et la nomination du personnel…

Depuis la révocation de Lehady Soglo, c’est le premier adjoint au maire, Isidore Gnonlonfou, ancien ministre en charge de la décentralisation qui gère les affaires courantes de la ville de Cotonou à ce jour.

 Christian TCHANOU

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *