.
.

Le triomphe de la vérité

.

Réfection de la mosquée centrale et don d’un véhicule neuf au Roi: Tout Pobè salue la générosité de Lassissi Adébo


L’Ambassadeur Lassissi Adébo remettant ici la clé du véhicule offert

La mosquée centrale de Pobè vient d’être réhabilitée suivant les normes d’un édifice divin moderne avant d’être remise à la communauté musulmane, ce samedi 20 janvier 2018. C’est le fruit d’une synergie d’actions émanant des cadres de la commune et d’autres donateurs dont principalement l’ancien ambassadeur du Bénin au Gabon, Lassissi Adébo qui a fait de la concrétisation de ladite réhabilitation, un défi personnel en hommage à son père défunt.

Autorités politico administratives et traditionnelles, cadres et ressortissants de Pobè, Cheikhs, Imams, fidèles et autres dignitaires de la lignée classique des musulmans de Pobè et d’Adja-Ouèrè et des représentants des autres confessions religieuses se sont massivement mobilisés, ce weekend, sous les bâches dressés devant le palais royal de Pobè pour vivre la cérémonie consacrée à l’inauguration de la mosquée centrale rénovée de la commune. Après la récitation des versets coraniques, l’Imam de la mosquée centrale de Pobè s’est attelé à l’exercice de l’histoire de la maison d’adoration. A sa suite, le président du comité en charge du suivi des travaux, a passé en revue, les difficultés liées à la réalisation du joyau. Selon leurs révélations, la mosquée centrale de Pobè, construite, il y a plus de 70 ans, a vécu contre des intempéries avant de commencer par se dégrader dangereusement. Ainsi, à l’appel des fidèles, certaines bonnes volontés se sont manifestées pour sa réfection. Mais l’essoufflement des contributions a laissé ladite mosquée inachevée. Mais par la grâce de Dieu, la mobilisation a repris timidement et s’est accentuée à partir de 2015 avec l’engagement ferme de l’ancien ambassadeur du Bénin près le Gabon, Lassissi Adébo, qui s’est investi personnellement pour qu’on y arrive. Devant une foule impressionnante, le diplomate a dévoilé, ce samedi, les raisons qui ont motivé son engagement. Il s’agit, à en croire ses propos, du désir ardent de son feu père Adébo d’achever les travaux de construction de cette mosquée et d’en faire un édifice plus grand et plus attrayant. Il n’a pu donc cacher ses sentiments de fierté d’un devoir accompli pour le bonheur de la communauté.
Dans son élan de solidarité, faut-il le signaler, l’ancien ambassadeur a été soutenu par des personnalités acquises à la cause du développement de la religion islamique dans le Plateau. L’honorable Moukaram Adjibadé Koussonda a fortement salué les contributions des sommités politiques, intellectuelles et du monde des affaires depuis l’historique appel de fonds pour cette juste cause. Il a décerné un satisfécit particulier à l’ambassadeur Lassissi Adébo « dont l’incomparable instinct de magnanimité a accéléré la construction de la mosquée » et les apports d’El Hadj Séfou Fagbohoun, qui ont permis de renaître l’édifice de ses cendres. Avec plus de 78 millions dans l’intervalle de deux années, voilà la mosquée changée complètement de look. L’occasion de l’inauguration de cette mosquée a été également celle de la célébration de la fraternité et témoigne de l’attachement des fils et filles de Pobè à leur patrimoine. A cette communion spirituelle, plusieurs intervenants ont rappelé à tous le devoir de se mettre ensemble et surtout de collaborer pour réussir la construction du patrimoine commun. L’exemple de la nécessité de cette collaboration qui se traduit déjà par le symbolisme même du lieu où est implanté le nouveau joyau et où la mosquée et le temple de Ogou cohabitent depuis des années, dans une tendresse et une fraternité sans exemple, a été fortement évoqué. C’est une marque de l’inter religiosité et du pluralisme religieux de tous les fils et filles de la région. Les autres intervenants à savoir le Roi de Pobè, Sa Majesté ADE KIWO OTE BOLE, le Curé de l’Eglise, Abbé Valérien Affo et les Imams des autres mosquées de la commune ont unanimement reconnu et salué la solidarité agissante du diplomate Adébo Lassissi. La cérémonie a pris fin par la coupure symbolique du ruban et la visite des différents compartiments de la nouvelle maison d’adoration d’Allah.

Détermination malgré tout !

La réalisation complète de la mosquée centrale de Pobè et la réhabilitation des couvents des fétiches et divinités endogènes qui se dressent désormais majestueusement devant le Palais du roi, n’ont pas été sans péripétie. Comme pour toute œuvre humaine, certains esprits faibles ont vainement tenté de décourager les donateurs, en l’occurrence, l’ambassadeur Lassissi Adébo dans leur élan. Mais respectueux de la recommandation à lui faite par son feu père d’achever l’œuvre entamée, le diplomate a su se doter de courage et de détermination pour parvenir à transcender tous les clivages et aboutir à la réalisation du joyau. Et les intervenants n’ont pas manqué de saluer cette bravoure de leur digne fils qui vient également en appui aux autres communautés chrétiennes et endogènes sans manquer d’étendre sa magnanimité sur l’équipe de la Jeunesse sportive de Pobè (JspFc), les orphelins, démunis et autres personnes vulnérables. Par cet acte, l’homme vient d’inscrire à nouveau, le nom de sa cité natale dans les annales des grandes villes du monde où l’union religieuse pour la promotion de la paix constitue une réalité palpable.

Ils ont dit

Ambassadeur Lassissi Adébo
« Je m’occupe de l’équipe de la JSP, j’appuie l’église catholique puis je m’occupe du palais royal de Pobè… »

« S’agissant de cette mosquée, vieille de plus de 70 ans, et dont l’inauguration intervient ce samedi, les raisons qui m’ont motivé à financer sa réfection sont multiples : il y a mon feu père ADEBO qui avait l’habitude de s’asseoir là et il me disait : Que je sois vivant ou mort, tu dois terminer la mosquée. J’ai dit Papa ADEBO, qu’est-ce que tu veux faire de moi là ? Tu veux me sacrifier aux gens de Pobè ? Il dit Non ! Un jour, ils ont fait l’appel de fonds et je n’ai que donné cent (100) mille. Il y a même des gens qui ont donné un paquet de ciment, 1000 Francs, 500 Francs. Mais je tiens à vous dire que les morts ne sont pas morts et chaque fois, dans mes rêves, il me dit : « Où est-ce que tu en es avec la mosquée ? ». Ça fait deux ans que j’ai pris la résolution. Mais j’ai compris le problème de mon père ADEBO parce que, c’est comme cela qu’il m’a obligé d’aller à la Mecque et il était content. C’est après ça qu’est venue la mosquée. Il a l’habitude de me parler en parabole. Mais ça n’a pas été du tout facile surtout quand les alphas osent dire qu’ils ne sont pas « rassasiés ». Moi, je ne sais pas si quand on fait du bien, ça devient un problème. Mais j’ai dit alors que je vais terminer cette mosquée là. Et Dieu merci, on l’a inaugurée aujourd’hui. A un moment donné, j’ai récupéré la gestion financière parce qu’on ne savait pas ce qu’on faisait de l’argent. La réfection de cette mosquée a coûté plus de 78 millions Fcfa. Je ne peux pas dire que c’est moi seul, mais j’ai pris une grande partie. Puisque c’est une recommandation de votre feu père, quoi d’autre reste-t-il encore à faire pour la ville de Pobè ? Je m’occupe de l’équipe de la JSP, j’appuie l’église catholique puis je m’occupe du palais royal de Pobè. Vous avez constaté qu’on a procédé à la remise de la clé de la voiture du roi puisque le roi vient d’être intronisé et il a besoin d’un moyen roulant. Il y a d’autres qui frappent à la porte pour l’adduction d’eau. Au fait, nous sommes une population très pauvre. Les gens n’ont pas d’eau à boire dans les villages. J’ai été tout récemment dans un orphelinat où c’est un natif qui a fait 50 ans en France qui a créé cet orphelinat. Je me suis transformé en Papa Noël, cette année et ils ont reçu leurs cadeaux de Noël et on va continuer, car il y a beaucoup de choses à faire. »

Sa majesté AdéKiWo Ote Bole, le roi de Pobè
« La générosité de l’Ambassadeur Lassissi ADEBO est intarissable…. »

« Je remercie très sincèrement l’Ambassadeur Lassissi ADEBO pour le geste qu’il a fait à mon égard. Vous avez constaté qu’il m’a remis aujourd’hui la clé du véhicule 4X4. C’est également une joie pour toute la population de Pobè. Je prie pour lui pour qu’il ait une santé robuste, la longévité et la force de faire davantage pour notre cité. Sa générosité est intarissable, il assiste les orphelins, il appuie diverses confessions religieuses, les garants de nos traditions ancestrales et autres. Enfin, je prie le tout puissant et les mânes de nos ancêtres que cette joie ne se transforme pas en tristesse pour nous. Et longue vie à l’Ambassadeur Lassissi ADEBO ».

Germin DJIMIDO

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *