.
.

.

Présentation des vœux des institutions et autres à la présidence de la République: Houngbédji – Talon, même combat


Poignée de mains entre le Président de l’Assemblée Nationale, Me Adrien Houngbédji et le Chef de l’Etat, Patrice Talon

Comme il est de tradition chaque année, la cérémonie de présentation de vœux des corps constitués au Chef de l’Etat s’est déroulée, ce mardi 16 Janvier 2018 à la Salle du Peuple du Palais de la Marina. En présence des présidents des institutions, du corps diplomatique et du Haut commandement militaire, le chef de l’Etat a salué la vitalité de la démocratie béninoise, non sans revenir sur les réformes entreprises par son gouvernement depuis qu’il est au pouvoir pour le rayonnement du Bénin.

Toutes les institutions de la République, en dehors de l’exécutif, ont sacrifié à la tradition en allant présenter, hier, au Chef de l’Etat, leurs vœux de nouvel an 2018. C’était au palais de la Présidence de la République en présence du président Talon, des membres du gouvernement et de plusieurs autres personnalités de marque. Au nom des présidents de ces institutions, le président de l’Assemblée nationale, Adrien Houngbédji, a salué les efforts inlassables que déploient le Chef de l’Etat et son gouvernement depuis plusieurs mois pour remettre le pays en ordre. L’Etat que vous avez hérité était un Etat fragilisé, fragmenté, banalisé, descendu de son piédestal, et dans lequel tout, ou presque tout, devait être réformé », a-t-il fait savoir. « Et c’est à cette rude épreuve de réforme que vous vous êtes attelé depuis bientôt deux (02) ans. Pour remettre l’Etat sur les rails, le transformer profondément, pour le mettre en capacité de répondre aux défis auxquels il est confronté. », s’est-il réjoui. Car, seul un Etat fort, selon lui, peut inspirer confiance aux investisseurs étrangers et aux partenaires financiers. Seul un Etat fort peut débattre avec les acteurs économiques et sociaux chargés de produire des richesses, de créer des emplois et de donner un contenu au lien social. A le croire, les institutions de la République
suivent avec intérêt les actions hardies que le Président Talon a engagées pour donner l’eau et l’électricité à un plus grand nombre de Béninois ; pour doter le pays d’infrastructures performantes, pour rendre notre agriculture plus productive, notre port plus compétitif ; pour doter notre pays d’un aéroport moderne ; pour assurer une meilleure sécurité des personnes et des biens dans une structure policière unifiée ; pour rendre plus fluide le fonctionnement de l’appareil judiciaire grâce à l’amélioration des conditions de travail du corps judiciaire ; pour améliorer la couverture sanitaire et l’enseignement ; pour faire de notre administration une administration de développement, non plus une administration de rente ; pour assainir les finances publiques ; pour éradiquer la corruption et mettre fin à l’impunité. « Je n’en finirai pas d’énumérer tout ce qui est entrepris. », a-t-il dit. « C’est un vaste chantier que vous avez ouvert. Les Institutions de la République ne se contentent pas de suivre vos actions, elles les accompagnent chacune dans l’observance de leurs attributions respectives. Elles mesurent l’ampleur des difficultés. Elles apprécient déjà la qualité des relations que votre Gouvernement entretient avec chacune d’elles. Le dialogue institutionnel est en effet nécessaire lorsqu’il s’agit de forger le destin de la Nation. », a aussi affirmé Adrien Houngbédji.

Le Chef de l’Etat résolu à mener à bon port la barque Bénin!

Une cérémonie de vœux de nouvel an a réuni, hier au palais de la présidence, les institutions constitutionnelles, le corps diplomatique accrédité au Bénin et le Haut commandement militaire autour du Chef de l’Etat, Patrice Talon. Occasion pour le premier magistrat du Bénin de revenir sur certaines réformes nécessaires du chef de l’Etat et son courage de changer de paradigmes. En effet, le Président Talon, devant les membres des institutions, a encore expliqué le bien-fondé de son action : sortir ses concitoyens de la pauvreté, offrir à chaque citoyen les moyens et opportunités d’un réel épanouissement et assurer la crédibilité de l’Etat. Cela passe par des réformes douloureuses mais nécessaires voire incontournables, a reconnu le Chef de l’Etat. S’appuyant sur le contexte et les défis qui se dressent devant nous, il a exhorté à avoir le courage de changer de paradigmes. Aussi a-t-il déclaré : « Nous devons considérer qu’à se contenter d’être une compilation de droits sans concession, aucune démocratie ne survit au temps. ».Et pour ceux qui pensent qu’il y a une crise entre les institutions de la République au Bénin, le Président Talon apporte la meilleure réplique en saluant la convergence institutionnelle dans le diagnostic et dans les solutions aux dysfonctionnements structurels de l’Etat. Il a surtout souhaité que cette ambiance puisse encore prévaloir tout au long de l’année 2018.

Un pays sécurisé et ouvert sur le monde
Avec le Haut commandement militaire, le Président de la République s’est montré satisfait et en confiance. Il a rappelé son attachement à la sécurité des personnes et des biens en République du Bénin, une exigence pour le plein épanouissement et le PAG. Le Président Talon a insisté sur les valeurs morales et professionnelles qui doivent caractériser chaque agent des Forces armées béninoises. Il s’est montré aussi attentif à leurs doléances en prenant l’engagement de les doter des moyens humains, matériels et financiers nécessaires à l’accomplissement de leur mission. L’ambiance était à la communion.Cela augure d’un Bénin qui est de retour dans le concert des nations et qui séduit de plus en plus par sa gouvernance dont l’un des actes forts salué par le corps diplomatique est la suppression de visas pour les courts séjours et l’exemplarité de notre démocratie. Signe d’une nation qui entend s’ouvrir utilement au monde.
Toutefois, il est important de saluer la qualité du discours du chef de l’Etat et ses qualités d’homme d’Etat qui se sont encore manifestées lors de cette cérémonie de vœux. Cela s’explique d’abord par son ambition pour notre pays le Bénin et sa qualité d’homme qui assume ses choix mêmes quand c’est difficile. Puis, l’habileté diplomatique du président Talon qui, face aux institutions, a tiré parti de l’opprobre jeté sur certains pays africains. Il a pour finir et comme de son habitude, sensibilisé ses concitoyens à la nécessité de redorer le blason de notre pays, et précisé combien il est nécessaire de lui rendre sa dignité.

Christian TCHANOU et Yannick SOMALON 

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *