.
.

Le triomphe de la vérité

.

Exposition « La beauté du Temps »: Dans l’univers d’un trio féminin passionné d’art


Le trio exposant Rosine Koupaki, Yolaine Alao et Carole Borna

A la villa Chayol, sise au quartier JAK à Akpakpa, trois dames aux passions communes, livrent au public, l’essentiel de leur galerie d’art, pour laisser découvrir leur univers, leur côté jardin artistique. Et c’est à travers une exposition, intitulée «La beauté du temps», qui a démarré depuis ce vendredi 1er décembre 2017, pour prendre fin le 13 décembre 2017.

Trois dames : Carole Borna, Yolaine Alao et Rosine Koupaki. Mais une passion commune : l’art. Surtout l’art africain, dont elles ont décidé de promouvoir, ensemble, les acteurs. Une promotion qu’elles entament par une exposition, des collections d’art, issues de la galerie Girot et de l’Espace ABC, pour faire découvrir les auteurs des œuvres qu’elles valorisent. On y découvre, juste à l’entrée de la Villa Chayol qui accueille l’exposition, des pièces artistiques d’horizons divers, venues du Mali, du Togo, de la Côte-d’Ivoire, du Burkina-Faso, de la Guinée et du Bénin, bien évidemment. On y contemple, notamment, des masques Baoulé et Grébo de la Côte-d’Ivoire, des représentations soigneusement conçues du Roi et de la Reine Ifè du Nigéria, de la porte dogon du Mali, du Tabouret de mariage dogon du Mali et quelques tableaux qui portent la signature de quelques artistes béninois bien connus, tels que Midy et Avhec. Des objets qui respirent la tradition africaine, qui suscitent irrésistiblement, des discussions sur les cultures du peuple noir. Des discussions que les visiteurs de l’exposition ne se privent pas de mener pour mieux pénétrer le temps passé, réinventé dans sa splendeur par le trio féminin passionné d’art. Un trio qui veut désormais donner corps à sa passion pour permettre aux artistes africains, de vivre pleinement de leur art. Car, elles sont convaincues d’une chose : «….De nombreux pays sur tous les continents misent aujourd’hui sur l’essor de l’art et de la culture pour amorcer un développement économique durable, et pour cela, il faut penser et proposer des initiatives, mettre l’accent sur le développement des industries créatives pour faire cet art, riche et cette culture foisonnante sur toute la planète », a affirmé Rosine Koupaki. Et elles sont bien décidées à aller plus loin. « Nous comptons organiser plusieurs autres expositions inédites, pour surprendre le public », a promis Carole Borna.

Donatien GBAGUIDI

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *