.
.

Le triomphe de la vérité

.

Destitution des maires au Bénin: Claude Djankaki relance le débat sur les insuffisances des textes


L’auteur de l’ouvrage Claude Djankaki, micro en main, dédiant l’ouvrage à la marraine Célestine Zannou assise à sa gauche

Spécialiste en gouvernance locale et auteur de plusieurs ouvrages sur la gouvernance locale, l’ancien conseiller communal d’Abomey Calavi, Claude Djankaki a procédé le lundi 27 novembre 2017 à la salle Majestic à Cotonou, au lancement de son nouvel ouvrage intitulé ‘’La destitution des maires au Bénin : une pratique à géométrie variable ? Le cas suspension et révocation du maire de Cotonou Léhady Soglo’’. Placé sous le parrainage Madame Célestine Zannou et sous la caution scientifique du professeur Joël Aïvo, cette cérémonie de lancement a été rehaussée par la présence de plusieurs personnalités du monde politique et syndicale.

Administrateur des finances et expert en administration public, Claude Djankaki n’est pas allé du dos de la cuillère pour dénoncer le vent de destitution des maires qui souffle sur les communes du Bénin. Dans son mot de bienvenu, l’auteur s’est basé sur le cas de la suspension et de la révocation du maire de Cotonou Léhady Soglo pour montrer l’insuffisance des textes qui régissent la décentralisation et la politique du gouvernement en place qui fait traduit les textes à sa guise. Tout en évoquant les raisons qui l’on poussé à écrire cet ouvrage, Claude Djankaki pose le problème de la tutelle pesante que représente l’Etat pour les communes et propose une relecture des textes qui régissent la décentralisation au Bénin. A sa suite, le présentateur du livre, Pierre Akpona a d’abord salué le courage de l’auteur pour avoir abordé une question très sensible de la vie socio-politique du Bénin et précisé que l’œuvre de Claude Djankaki est subdivisée en trois parties dont une partie introductive. Quant au professeur de droit constitutionnel, Doyen de la Faculté de Droit et de Science Politique à l’Université d’Abomey-Calavi, Joël Aïvo, l’auteur a fait preuve d’historien du présent en laissant à la postérité un ouvrage de qualité, qui servira d’outil pour les générations futures. Le professeur Joël Aïvo a, dans son quotient scientifique déploré le phénomène de destitution des maires. Il a rappelé que cette situation a ramené le Bénin à l’époque de l’enfant malade de l’Afrique. « Si l’Etat centrale est stable et que les administrations locales sont en péril, alors, c’est tout le processus du renouveau démocratique qui est mis à mal », précise l’enseignant. A l’en croire, le Bénin a destitué en moins de deux ans, autant de maire que la France n’a destitué en plus de cinquante ans. Et, à la marraine du lancement de l’ouvrage de saluer à son tour le courage de Claude Djankaki pour son courage et son engagement à se rendre utile à la population. Elle critique aussi le phénomène de destitution des maires en cours au Bénin et appel le gouvernement à plus de responsabilité « Mes chers compatriotes, notre pays est en train de reprendre un qualificatif qu’on croyait définitivement enlevé d’enfant malade. Nous sommes redevenus l’enfant malade, il ne faut pas se voiler la face. Nous sommes là ce soir au chevet de l’enfant malade…,» a-t-elle déclaré, invitant l’assistance à la réflexion.

Yannick SOMALON

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *