.
.

.

En dépit de la mise sous scellés du portail du commissariat de Godomey: Les ouvriers poursuivent les travaux, la Justice défiée


La justice défiée dans une affaire de litige domanial à Godomey dans la commune d’Abomey-Calavi. Il s’agit d’une affaire qui oppose le sieur Casmir Ossé, représentant des héritiers Mahinou Gohoungo à la Direction générale de la police et la marie d’Abomey-Calavi. En réalité, en dépit de la mise sous scellés, le 14 septembre 2017, du portail de la clôture du commissariat qui abrite actuellement la construction du service, les ouvriers continuent d’y travailler. Alors que c’est en exécution de l’Ordonnance N°084/ 1CRC du 17 Août 2017 rendu publique, le 07 septembre 2017, par le Greffier en Chef du Tribunal de Première instance de deuxième classe d’Abomey-Calavi, Désirée Tossounon-Zakari, que l’huissier de justice Maître Marin Jean D.C. Gounadon, a mené cette opération, ce dernier est allé faire le constat, ce week-end. Sur les lieux, l’huissier de justice près de la Cour d’Appel et le tribunal de Première instance de première classe de Cotonou a, dans son procès-verbal, constaté la présence effective des ouvriers dans la clôture qui a été scellée et sur le bâtiment se trouvant à l’intérieur de ladite clôture. L’un des ouvriers fait sortir sa tête par la clôture et répond que c’est sur instruction qu’ils continuent les travaux. Un acte qui vient comme une défiance à la justice alors que l’affaire est en faveur du sieur Casmir Ossé, représentant des héritiers Mahinou Gohoungo, qui serait actuellement victime de toutes les intimidations.

 

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on Twitter0Share on LinkedIn0

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *