.
.

Le triomphe de la vérité

.

Hadj 2017: L’UIB et 21 invités du roi intensifient des prières en faveur du Bénin


Convaincus qu’aucune mission humaine n’est efficiente et durable sans les prières, l’Union islamique du Bénin et 21 pèlerins béninois à la Mecque, tous bénéficiaires des bourses hadj dénommées « Invités du Roi », se sont organisés  pour demander expressément des prières pour le succès du mandat du Président Talon. C’était le dimanche 27 août 2017, avec la bénédiction de l’Union islamique du Bénin(UIB) dont le Président lui-même, El Hadj Azifath HAMZATH et son secrétaire général adjoint El hadj Abdul Jèlili FASSASSI, accomplissent eux- mêmes les rites du Hadj. Avant leur départ, El Hadj Malèhossou, présent à la cérémonie de remise de kits de voyage aux pèlerins, les avait engagés à la mission de prière en faveur du Chef de l’Etat et de la Nation béninoise tout entière. Bel exemple d’union de prières pour le développement effectif du Bénin, dans l’amour de ses fils aussi bien en pensées qu’en actions.

« Notre cœur bat pour le Bénin ». Tel est le signe sous lequel les pèlerins invités à ces séances de vinification spirituelle ont entamé leur tawaf (7 tours concentriques autour de la kaaba). S’ensuit après la marche entre le mont Sara et le mont Marwa. Un circuit qui rappelle le désespoir et l’espérance de Haajar, à la recherche d’un point d’eau pour abreuver son fils, Ismaël, fils d’Ibrahim. 7aller-retour qui ont finalement abouti à la découverte de l’eau de zam-zam, eau purificatrice et de vivification spirituelle, très recherchée depuis lors, chaque année par des millions de pèlerins effectuant le pèlerinage musulman jusqu’à nos jours. Après l’accomplissement du culte proprement dit, les compatriotes béninois investis de la mission de prières en faveur du Bénin se sont repliés à hôtel Almurjane Chrome, leur lieu d’hébergement. Approché, El Hadj CHITOU SAANI Abdul Hamid n’a pas manqué d’exprimer toute sa joie pour cette action de grâces à laquelle ont adhéré spontanément ces compatriotes qui ont bénéficié de la bourse dénommée INVITES DU ROI, un programme spécial de prise en charge intégrale des frais du Hadj par le gouvernement saoudien en faveur d’une dizaine de boursiers pour chaque pays du monde. Pour la première fois, et cela, grâce au dynamisme du Dr CHITOU SANNI, 30 bourses ont été accordées au Bénin, contrairement à tous les pays de l’Afrique noire, à l’exception du Nigéria, qui n’ont obtenu qu’entre 8 et 11 bourses. « Mon carnet d’adresses assez fourni dans la famille royale, a certainement joué dans l’attribution des bourses des INVITES DU ROI édition 2017. », se félicite le représentant officiel par ailleurs du Ministère des Affaires religieuses du Royaume d’Arabie saoudite au Bénin.

Un sermon d’Arafath de haute spiritualité

De haute facture, le khutba d’Arafath délivré par son Eminence l’imam Nâssir CHAATIRI en cette journée du 31 août l’a été. Après les louanges à Allah, les prières au prophète, l’Orateur a insisté  sur la prière comme un lien privilégié entre le serviteur et Son Seigneur. Il a ensuite décliné les différents rites du hadj en expliquant leur valeur spirituelle. D’Arafath à Muzdalifath, comment le prophète a fait le circuit, un développement à travers une éloquence qui sied bien à la circonstance. Et de préciser : « La station à Arafat a commencé au zawâl (soleil au zénith). Le prophète saw s’est arrêté ici et a précisé *je me suis arrêté ici, mais tout le périmètre alentour est Arafath* ». Monter sur le mont n’est donc pas une obligation et ne doit pas être une obsession. Le grand imam a terminé son adresse en priant a la fois pour le gouvernement saoudien, mais aussi pour les pèlerins du monde et leur pays respectif. En 25 minutes, Cheikh CHAATIRI aura réussi à toucher les cœurs des deux millions et demi de pèlerins tous présents à Arafat. Pilier fondamental du hadj, c’est la station à Arafath qui confère le titre de hadj au pèlerin. Fini hadj 2017, rendez-vous à l’année prochaine. Le premier contingent de pèlerins béninois ayant pris par les vols charters depuis l’aéroport de Cadjèhoun est attendu dans deux semaines pour leur retour au pays natal.

Djibril BOUSSOU, Envoyé spécial (Coll)

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *