.
.

Le triomphe de la vérité

.

Ganiath Yaya, de retour de la Côte-d’Ivoire: « Je vise désormais le Grand Prix de Clap Ivoire »


Ganiath Yaya ici avec son Prix

Ganiath Yaya s’est révélée au monde, à travers le festival de cinéma, Clap Ivoire 2017. Et pour cause, elle a décroché le Prix Spécial du Jury, intitulé Jeune espoir du cinéma. De retour au Bénin, elle s’est confiée à nous. Désormais, la  jeune cinéaste vise le sommet. Et elle en parle avec des projets déjà sous la main. Lisez plutôt son interview.

L’Evénement Précis : Vous avez décroché au Clap Ivoire 2017, le Prix spécial du Jury, Jeune Espoir. Comment avez-vous vécu cette consécration ?

Ganiath Yaya : ça a   été une immense Joie pour Moi… J’étais vraiment heureuse. Heureuse tout simplement.

 

Votre film, court métrage qui vous a permis de décrocher ce Prix est intitulé « Mon Androïd ». Faites-le découvrir s’il vous plaît, à nos lecteurs.

 C’est  l’histoire de deux sœurs qui ont pour tâche de s’occuper de leur maman qui souffre d’une paralysie. Elles doivent donner des médicaments à temps réel et précis à leur maman. La Grande Sœur Shadé, Accro de son smartphone, à l’absence de sa petite sœur, oublie de donner les médicaments à sa maman. Cette dernière fait une crise. Shadé va devoir choisir entre sa maman et son usage abusif de Smartphone.

 

Dans cette aventure en Côte-d’Ivoire, dites-nous ce qu’on peut retenir de votre accompagnement par le Ministère du tourisme et de la culture, à travers le Centre national de la cinématographie et de l’image animée.

Ce qu’on peut retenir  de notre accompagnement par Le ministre du Tourisme et de la culture, à travers le centre National de la cinématographie et de l’image animée est d’ordre moral par leur Présence à Abidjan pour Clap ivoire 2017.

 

On vous connaît Ganiath Yaya, à travers Clap Ivoire 2017 qui vient de vous révéler. Faites-nous découvrir votre univers s’il vous plaît

Mon Univers, Je suis agée de 33 ans, célibataire sans enfant. J’ai eu ma licence en Réalisation Cinéma/TV en 2016 à l’ISMA-Bénin. Actuellement, je suis médiatrice PTME pour Plan Bénin International.

 

Après Clap Ivoire 2017, quels sont désormais vos nouveaux défis ? Mes Nouveaux défis sont énormes, car j’ambitionne, un jour, de  prendre le CODJO EBOUCLE, le Grand Prix de Clap Ivoire. (Sourire). Je suis actuellement en écriture d’une histoire… et Aussi plein d’autres projets de Réalisation.

 

En guise de conclusion, quel est votre coup de cœur au Clap Ivoire 2017 ?

Mon Coup de Cœur au Clap Ivoire 2017, c’est ma rencontre  avec de nouveaux Cinéastes,  jeunes comme moi. C’était une fierté pour moi d’échanger avec toutes ces personnes du 7ème Art.

 

Propos recueillis par Donatien GBAGUIDI

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *