.
.

Le triomphe de la vérité

.

Activités cotonnières à Nikki: La justice ordonne la vente aux enchères de l’usine de Rodriguez


La décision est tombée depuis le lundi 11 septembre dernier. La procédure enclenchée par l’Etat aux fins de procéder à la vente aux enchères de l’usine surendettée, alors acquise par l’opérateur économique, Martin Rodriguez, ira à son terme. Cette décision tient du jugement N° 18 du 11 septembre 2017 rendu par le Tribunal de première instance de Parakou dans l’affaire Etat béninois contre Marlan’s Cotton industrie (Mci) de Martin Rodriguez. La Chambre des Criées du Tribunal de première instance de Parakou a reconnu le fondement et la légalité de cette procédure. A la lecture des conclusions déposées au greffe, on note que les demandes d’irrecevabilité, de nullité et de fin de non-recevoir soulevées ont été rejetées. La demande de contestation du montant de la mise à prix et de nomination d’expert aux fins d’une contre-expertise de l’usine a été également balayée et mise de côté. Le Tribunal a ordonné l’exécution de la présente décision nonobstant toutes les voies de recours. Reste que l’affaire reviendra devant le juge le 30 octobre 2017 pour adjudication, c’est-à-dire probablement la vente aux enchères de l’usine d’égrenage de coton de Nikki.
Selon des sources judiciaires, tous les moyens et arguments exposés par Mci ont été réfutés par le juge. La justice, à travers ce verdict, rejoint ainsi la position de la Cour constitutionnelle qui, saisie d’une requête de Mci, soulevant l’exception d’incompétence du juge de la Chambre des criées, l’a rejetée, à travers la décision Dcc 17-178.

Wandji A.

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *