.
.

Le triomphe de la vérité

.

Invalidation de la Présidentielle au Kenya: L’opposition se réjouit de la décision


La Cour suprême kényane a invalidé l’élection présidentielle du 8 août dernier, remportée par le chef de l’Etat sortant Uhuru Kenyatta et a ordonné la tenue d’un nouveau scrutin avant 60 jours. Une décision surprenante qui est grandement saluée par l’opposition.

Le leader de la coalition Nasa, Raila Odinga, se réjouit de la décison de la cour suprême Kényane

La Commission électorale au Kenya a pris note de la décision de la Cour suprême et des trois points sur lesquels elle s’est basée pour annuler les élections. « Nous notons surtout que les irrégularités mises au jour par la Cour portent sur la transmission des résultats, et non sur le vote et de la décompte. La volonté des Kényans a donc été respectée. Nous allons procéd

er à des changements de personnel et nous nous engageons à conduire de nouvelles élections en accord avec la Constitution », a souligné l’IEBC qui appelle tous les bords politiques à la mesure avant de demander à la Cour de publier rapidement la totalité du jugement. Selon les informations, des milliers de partisans de Raila Odinga font des scènes de joies fêtent dans les rues, dans les quartiers acquis à l’opposition d’abord, dans les bidonvilles de Kibera, de Mathare, et de Kawangware. « On klaxonne, on chante aux cris de Tibim, révolution, le mot d’ordre de l’opposition durant la campagne. Mais on brandit également des branches d’arbres, on court vers les grandes artères de la capitale. Beaucoup sont également rassemblés aux abords de la Cour suprême, où depuis quelques jours les partisans de Raila Odinga se rassemblaient pour prier. De nombreux camions de police étaient visibles ce matin dans la capitale. C’est en tout cas l’incrédulité et la surprise qui règnent à Nairobi comme dans les différentes chancelleries, personne ne s’attendait à un tel verdict et tout le monde attend la suite, avec joie pour certains et anxiété pour d’autres », a raconté un confrère de rfi.fr . Dans une nouvelle déclaration, Raila Odinga avec ses partisans et les membres de la coalition de l’opposition Nasa souhaitent une réforme de la Commission électorale, et se disent prêts pour une nouvelle élection. « Cette décision a donné naissance à un Kenya nouveau », a déclaré l’opposant.

Anselme HOUENOUKPO

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *