.
.

Le triomphe de la vérité

.

Naissance de ‘’Nouveaux droits de l’homme-Bénin’’ : Dieudonné Lokossou », apparait de nouveau et prend la présidence de l’Association


Le Président du NDH-Bénin, Lokossou (en képi)

L’ancien secrétaire général de la Confédération des syndicats autonomes du Bénin (Csa-Bénin), Dieudonné Lokossou, a été porté à la tête de l’Association ‘’Nouveaux droits de l’homme-Bénin’’ (NDH-Bénin). L’actuel secrétaire général de la Confédération des syndicats indépendants (Cosi-Bénin), Noël Chadaré, en est le vice-président. C’était à l’issue de l’assemblée générale constitutive qui s’est tenue, le samedi 26 août 2017 à la Bourse du Travail. A l’ouverture des travaux, on pouvait constater la présence des acteurs politiques, syndicaux et de la société civile comme, l’ancien ministre de la défense Candide Azannaî, Maxime Houédjissin, Martin Assogba, Guillaume Attigbé et d’autres. Plantant le décor des travaux par un discours liminaire, le président du comité préparatoire, Dieudonné Lokossou ,a situé le contexte de la mise en place de cette association. A l’en croire, il s’agit « d’un groupe de personnes averties de la situation de la défense des droits de l’homme, engagées à réfléchir pour créer un cadre de concertation au sujet des nouveaux droits de l’homme à l’instar du Togo, du Cameroun, du Ghana, de l’Argentine et de la France ». Il a saisi l’occasion pour présenter le triste tableau qui caractérise aujourd’hui la vie des populations béninoises sous l’actuel régime. Il estime que le Bénin traverse, depuis peu, des moments difficiles de son histoire et qu’il faille corriger le tir. Dénonçant un certain nombre de pratiques anti-démocratiques que développe le régime, Dieudonné Lokossou n’entend pas baisser les bras pour accompagner la préservation des acquis démocratiques au Bénin. « Notre association est née avec des dents, mais nous nous engageons à travailler sans préjugé aucun, avec toutes les organisations sœurs qui partagent les mêmes points de vue que nous sur les questions des droits de l’homme, de la paix sociale et politique, de la défense des libertés démocratiques », a notifié Lokossou. Pour finir, le président du comité préparatoire rassure de ce que « cette association échappera à toute récupération politique et ne pourra pas non plus tourner le dos à notre peuple ». Allant à l’école d’autres pays, cette association a reçu le soutien du NDH Togo. A la tête d’une délégation, le président Me Bertin Atsyon Amègan s’est réjoui de l’initiative. Car pour lui, les grands moments de l’histoire d’un pays sont ceux où il pose des pas pour sa liberté, en refusant la soumission, la résignation, le silence coupable, la médiocrité et la facilité. Les secrétaires généraux de l’Union nationale des syndicats des travailleurs du Bénin (UNSTB), Emmanuel Zounon, de la centrale des syndicats autonomes du Bénin (CSTB), Paul Esse Iko et Stéphane Djossinou Ahouandjinou, représentant des syndicalistes retraités, ont, tour à tour, pris la parole pour apporter leur soutien à l’initiative.

Emmanuel GBETO

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



One thought on “Naissance de ‘’Nouveaux droits de l’homme-Bénin’’ : Dieudonné Lokossou », apparait de nouveau et prend la présidence de l’Association

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *