.
.

Le triomphe de la vérité

.

Tête-à-tête entre deux anciens présidents autour du devenir du continent: Soglo et Obansanjo forment une coalition pour la fédération des Etats africains


Soglo et Obasanjo forment une coalition
pour la fédération
des Etats africains

La mission de l’ancien Président de la République, Nicéphore Dieudonné Soglo, de restaurer les valeurs   africaines et d’œuvrer pour le développement du continent, vient de connaitre un soutien de taille. Après l’engagement des ambassadeurs et représentants diplomatiques qui ont foulé le sol de son domicile pour s’enquérir des grands axes de la feuille de route définie lors de la Conférence des Chefs d’Etats et de gouvernements, à Maputo en 2006, c’est l’un de ses vieux amis et important pionnier du développement de la République Fédérale du Nigéria, Olusegun Obasanjo, qui a accordé son adhésion à cette pensée. L’amitié entre les deux personnalités est vieille d’une longue date et a surtout été mise en exergue à plusieurs occasions, notamment, lors de la Conférence des Chefs d’Etats et de gouvernements, à Maputo. L’ancien Président béninois, Nicéphore Dieudonné Soglo, a saisi l’occasion de l’arrivée à Cotonou du baron nigérian, dans le cadre du lancement de son livre « L’Afrique en marche », pour lui rendre une visite. Les retrouvailles de ce mercredi 26 juillet 2017, entre les deux hommes, avec la présence du Professeur Albert Tévoédjrè, étaient riches en souvenirs des nombreux exploits réalisés dans le renforcement des liens de coopération entre le Bénin et le géant de l’Est, le Nigéria.  Au cours de leurs échanges, les deux anciens Chefs d’Etats ont fait le tour d’horizon de l’actualité régionale et aussi des questions internationales. Au nombre de ces préoccupations, le Président Nicéphore Soglo a partagé avec son homologue sa vision d’engager un plaidoyer diplomatique pour la feuille de route adoptée en 2006 à Maputo par les anciens Chefs d’Etats et de Gouvernements d’Afrique sous le haut patronage de Nelson Mandela. Une feuille de route répartie sur 4 grands axes à savoir, le devoir de mémoire, l’énergie, la révolution verte, la communication. Outre ces points cruciaux, le Président Soglo a mis un accent particulier sur la question de la monnaie unique dans l’espace CEDEAO et la constitution des pays africains en une Fédération. Tout en prenant exemple sur le Texas, la Californie et d’autres Etats puissants appartenant aux Etats-Unis d’Amérique, le Président Soglo reste convaincu de la possibilité de constituer les Etats en une véritable force. Il a persuadé son homologue de la nécessité de fédérer toutes les énergies pour parvenir à une union des Etats africains  au regard des puissants, et à une monnaie unique dans l’espace CEDEAO. Des idées qui n’ont pas laissé indifférent l’ancien Président nigérian. Le Président Olusegun Obasanjo a apprécié cette nouvelle mission, salué le Président Soglo pour son leadership mis au service du développement des pays africains et marqué son accord de principe ainsi que sa disponibilité et son engagement total à se mettre à sa disposition. Dans la droite ligne d’une sensibilisation générale des Chefs d’Etat africains à cette mesure, le Président Obasanjo a rassuré son homologue de convaincre ces derniers en vue de la concrétisation de ce rêve, celui d’une Afrique unie. Pour ce faire, le Président Olusegun Obasanjo s’est engagé à s’entretenir avec le Chef d’Etat ghanéen sur cette question et élaborer une feuille de route pour le suivi de cette initiative dès son arrivée, ce jour, au Ghana. Une vision qui permettra à l’Afrique de sortir du sous-développement.

Rastel DAN

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *