.
.

.

Déclaration du Ministre des enseignements maternel et primaire, Salimane Karimou: « S’il y a des 0% au CEP 2017, des sanctions vont encore tomber »


Ministre des Enseignements Maternel et Primaire, Salimane Karimou

Le jeudi 15 juin 2017, au détour de la tenue de la première session objet de présentation du modèle de simulation financière du Plan Sectoriel de l’Education (PSE), post 2015 en cours d’élaboration au Ministre d’Etat, Président du comité de pilotage du secteur de l’éducation, Abdoulaye Bio Tchané, nous avons recueilli l’avis du Ministre des Enseignements Maternel et Primaire, Salimane Karimou, sur l’examen à travers son organisation et les résultats. A cette même date marquant la veille du lancement des épreuves écrites du Certificat d’Etudes Primaires (CEP), l’autorité a rassuré de ce que les dispositions ont été prises pour permettre une meilleure formation des apprenants. A cet effet, il a saisi l’occasion pour mettre en garde tous les chefs d’établissement qui auront 0% comme résultat. Les sanctions connues seront encore appliquées.

L’EVENEMENT PRECIS : Avez-vous bon espoir que les résultats seront meilleurs à ceux de 2016 ?

Salimane Karimou : Toutes les dispositions ont été prises pour que les résultats soient meilleurs. Ce que nous avons fait cette année pour accompagner ces candidats est quelque chose d’inédit. On ne dit pas souvent ce qui est bien fait chez nous, mais on recherche toujours les insuffisances qu’on brandit et qu’on ressasse à longueur de journée. Avec tout ce qui a été fait, j’ai l’espoir qu’ils auront de très bons résultats.

La Cour vous a donné raison pour avoir déchargé les directeurs ayant eu 0% à l’examen du CEP 2016. Est-ce que la règle sera respectée encore, cette année ?
Notre souhait est qu’il n’y ait point de directeur d’école qui sorte de cet examen avec 0% et c’est pour cela que nous avons pris toutes les dispositions depuis le début de l’année pour les encadrer et pour les soutenir. Maintenant, s’il y a des 0%, alors les textes seront appliqués simplement.

Avez-vous un message à l’endroit des candidats, des enseignants, des parents d’élèves et des surveillants ?
Aux candidats, je demande de rester sereins, qu’ils se nourrissent bien, qu’ils dorment tôt avant l’examen. Le jour des examens, qu’ils ne tombent pas dans la panique et ils vont bien composer. Aux parents d’élèves, je demande de soutenir les candidats en prenant les dispositions pour avoir le matériel et les habits nécessaires pour qu’en cas de pluie, ces enfants puissent aller à l’examen. Ils doivent aussi veiller sur leur alimentation et leur santé. Les enseignants doivent travailler avec les candidats jusqu’au dernier jour. Ils doivent mettre les cartes d’identité et les cahiers de choix à leur disposition. Aux surveillants, je demande de ne pas être brutaux vis-à-vis des candidats. Il ne faut pas non plus qu’ils choisissent d’aider les candidats, car, ils n’en ont pas besoin. Ils se sont suffisamment préparés, ils peuvent travailler tous seuls et ils seront vraiment heureux et fiers de leurs résultats.

Propos recueillis par Emmanuel GBETO




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *