.
.

Le triomphe de la vérité

.

Techniques de plaidoyer en syndicalisme au Bénin: Le COFESYB-UITA outille les femmes syndicalistes affiliées


les membres du Conasyb UITA/Ep

« Syndicalisme et techniques de plaidoyer : quelles stratégies pour promouvoir la présence féminine dans les organisations syndicales ». C’est sur ce thème que le Comité des femmes des syndicats du Bénin affiliés à l’Union internationale des travailleurs de l’alimentation, de l’agriculture, de l’hôtellerie-restauration, du tabac et des branches connexes (Cofesyb/Uita) que dirige, Nouratou Gambia, a organisé un séminaire national à l’endroit d’une catégorie de ses affiliés. Il s’agit en réalité des femmes venues de tous les syndicats affiliés et départements du Bénin. C’était du 28 au 29 juin 2017 au Codiam à Cotonou. En plantant le décor à la cérémonie d’ouverture, la Présidente du Cofesyb/Uita),Nouratou Gambia, a présenté la situation des femmes dans le monde. A l’en croire, les femmes représentent plus de 50% de la population mondiale mais elles sont souvent discriminées. Une discrimination basée,selon elle, sur le sexe et qui se manifeste partout dans le monde entier, à travers l’accès à l’éducation, aux opportunités économiques, aux pouvoirs politiques et aux postes de décision. Or, poursuit-elle, un syndicalisme qui se réclame du développement ne peut rester insensible à la paix sociale, celle-ci, nécessairement passe par une justice sociale,et envers les femmes travailleuses en particulier. A ce titre, elle précise l’urgence des outils dont cette cible a besoin pour la lutte pour son autonomie.« Pour que la femmes aille aux négociations, il lui faut disposer des atouts, c’est ce qui justifie le séminaire qui permettra aux femmes d’avoir les outils nécessaires afin de pouvoir jouer leur rôle dans la promotion du dialogue social et contribuer ainsi à l’amélioration de la productivité dans l’entreprise », a-t-elle laissé entendre. C’est en cela, qu’elle a invité les femmes à s’appliquer pour mieux suivre les communications et participer aux débats. « Votre présence dans les structures syndicales ne doit pas être une simple figuration, mais un réel engagement pour y apporter leur touche », a-t-elle conseillé. Pour sa part, le coordonnateur adjoint du Comité national des syndicats du Bénin (Conasyb) affiliés l’Uita, Siméon Toundé Dossou, a défini aux séminaristes la thématique du « Plaidoyer » et son importance. A cet effet, il s’est réjoui de ce que ce séminaire devra renforcer les capacités des militants en matière de plaidoyer en vue d’une meilleure participation au mouvement syndical et dans les équipes de négociation. Après donc deux jours, les femmes repartiront plus aguerries dans le mouvement syndical au Bénin.

Emmanuel GBETO

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *