.
.

.

Gestion des urgences sanitaires: Le Samu-Atlantique démarre officiellement sesactivités


Gestion des urgences sanitaires Allada.Ph: DR

Le ministre de la santé, Dr Alassane Séidou, a procédé, le vendredi 23 juin, au lancement officiel des activités de l’antenne départementale de l’Atlantique, du Service d’aide médicale d’urgence (Samu). L’événement s’est déroulé dans l’enceinte de la mairie d’Allada. Plusieurs invités de marque dont Véronique Brumeaux, l’ambassadrice de la France près le Bénin, y ont pris part.Installée dans les locaux du centre de dépistage et de traitement de l’Ulcère de Buruli, l’antenne du Samu d’Allada permettra au personnel entre autres, d’assurer une écoute médicale permanente 24 heures sur 24, de donner les premiers soins urgents sur les lieux de la détresse et d’organiser le transport en sécurité du patient vers l’établissement d’hospitalisation.Une ambulance équipée d’un moniteur multiparamétrique, un défibrillateur, un ventilateur artificiel, un aspirateur de mucosités, un matelas coquille, un hémoglobinomètre, glucomètre et divers matériels de prise en charge des détresses médicales vitales a été mis à la disposition du personnel lors de l’installation. Reconnaissant à tous ceux qui ont permis la concrétisation de tout ceci, le maire d’Allada, Michel Acléhinto,a justifié l’acte par les nombreux accidents graves du trafic routier sur le tronçon Calavi-Bohicon, notamment au niveau des deux grandes dépressions de Sékou et de Séhouè.« Le Samu a fait un plaidoyer en 2013 pour la mise en place d’une antenne à Allada pour secourir les grands blessés et gérer en même temps les urgences médicales vitales. La coopération française a analysé favorablement cette requête et fourni dans le cadre du projet d’appui au développement sanitaires géré par l’institut pour la recherche pour le développement», a expliqué l’ambassadrice Véronique Brumeaux. Pour sa part, le ministre de la santé, Dr Alassane séidou, a exhorté tous les acteurs de l’antenne d’Allada à prendre grand soins du matériel de la pharmacie et donner la priorité aux patients en détresse pour faire progresser le système de la santé au Bénin.

Flore NOBIME

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on Twitter0Share on LinkedIn0

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *