.
.

Le triomphe de la vérité

.

Médias: Les graphistes de l’Upmb aguerris sur les défis de leur métier


«Les défis du graphisme de la presse écrite à l’ère du numérique», tel est le thème autour duquel les rédacteurs graphistes (graphistes de presse) de l’Union des professionnels des médias du Bénin (Upmb) ont choisi organiser une journée de réflexion. Ils se sont donné rendez-vous à la Maison des médias Thomas Megnassan de Cotonou, le vendredi 26 mai 2017, pour marquer cette assise entrant dans le cadre de la célébration en différé de la journée internationale des médias.

La pluie battante de la matinée du vendredi 26 mai 2017 n’a pas émoussé l’ardeur des rédacteurs graphistes à tenir leur journée de réflexion. Tout a démarré par une cérémonie fort simple conduit de main de maître par le graphiste Calébi Solédji, membre du comité d’organisation de la journée de réflexion. L’événement a connu la présence de journalistes de la presse écrite, membres du bureau de l’Union des professionnels des médias du Bénin (Upmb) avec à sa tête le président Franck Kpochémè, l’Observatoire de la Déontologie et de l’Ethique dans les Médias (Odem) représenté par son Secrétaire général (Sg) Fortuné Sossa. Un honneur pour les rédacteurs graphistes d’être en si bonne compagnie, toute chose que la présidente du comité d’organisation, Ruth Agathe Sodédji ne marquera pas de notifier dans son mot de bienvenue. Surtout qu’ils avaient les représentants des instances faitières et leurs confrères en un seul endroit pour discuter de la cause commune qu’est le graphisme de la presse écrite.Pour la présidente du Département des Graphistes, Victorine Fabiyi, «loin des manifestations festives», les rédacteurs graphistes ont préféré cette journée de réflexion autour du thème: «Les défis du graphisme de la presse écrite à l’ère du numérique». Une manière pour les rédacteurs graphistes de profiter au mieux des nouveaux canaux tels que les réseaux sociaux et autres. Ceci passe, à l’en croire, par la dotation de nouvelles techniques et aptitudes.Prenant la parole, Fortuné Sossa, Sg de l’Odem, a félicité les rédacteurs graphistes et les a surtout exhortés au respect du code de la déontologie et de l’éthique dans les médias au Bénin.En procédant au lancement officiel de la journée, le président de l’Upmb Franck Kpochémè a félicité le Département des Graphistes de l’Upmb. Pour lui, si tous les autres départements de l’Upmb pouvaient se battre comme celui des graphistes, l’Upmb ira loin. Puis, il a souhaité plein succès à la journée.Pour mieux être aguerris face aux prochains défis, les rédacteurs graphistes ont eu droit, au cours de cette journée de réflexion, à trois communications suivies de débat. La première communication a porté sur le thème: «Le rôle des graphistes dans l’animation du site internet et des réseaux sociaux des organes de presse» et était animé par l’ingénieur en Télécoms, YramTessi. Ce dernier a aussi animé la deuxième communication: «Le numérique et le graphisme de la presse écrite: Enjeux et perspectives». La troisième et dernière communication: «Reclassification  des graphistes en techniciens de presse écrite: conditions et enjeux» a été présentée par Hugues Agonkan du bureau du Département des Graphistes. Une perche a été ensuite tendue aux rédacteurs graphistes non encore affiliés à l’Upmb avant la clôture de la journée par un rafraichissement.

 Rastel DAN

 

 

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *