.
.

Le triomphe de la vérité

.

Crise à la Renaissance du Bénin: Léhady Soglo expulsé du parti


20 membres sur les 39 que compte le bureau politique  de la Renaissance du Bénin se sont retrouvés à nouveau ce dimanche 21 mai 2017 à l’hôtel Sun City d’Abomey, pour prononcer l’exclusion de Léhady Soglo du parti. Déjà  le 19 mai, en l’absence de Léhady Soglo, ils avaient décidé  de sa destitution de la présidence du parti. Selon le procès-verbal de la réunion, il lui est reproché notamment la violation des directives et statuts du parti, des préjudices graves aux intérêts du parti, une négligence « grossière de ses obligations envers le parti ». L’actuel maire de Cotonou est également accusé « d’avoir consécutivement compromis les intérêts du parti par son dysfonctionnement et une gestion solitaire exacerbée ». Au regard de ces accusations se fondant sur l’article 72 des statuts de la Rb, cette aile du bureau politique réunie à Bohicon a adopté l’exclusion « du militant Léhady Vinagnon SOGLO » de la RB. En conséquence,  Georges Bada, jusque-là 2ème  vice-président, assure par intérim les fonctions de président. Dans la même logique, un comité est mis en place pour préparer le prochain congrès du parti. Il est dirigé par Maître Abraham Zinzindohoué. Cependant, dans un communiqué de la Rb, Léhady Soglo en qualité de président du parti, qualifie les rencontres d’Abomey de «réunions illégales » dont les « décisions nulles et de nul effet, ne sauraient s’imposer au parti ».

Voici l’intégralité du procès verbal de la réunion de ce dimanche 21 mai 2017

 

PROCES VERBAL DE LA REUNION EXTRA-ORDINAIRE DU BUREAU POLITIQUE NATIONAL DU PARTI POLITIQUE  LA RENAISSANCE DU BENIN (RB)

(Hôtel Sun City d’Abomey le 21 mai 2017)

L’an deux mil dix-sept et le dimanche 21 mai s’est tenue dans la salle de conférence de l’hôtel Sun City d’Abomey, la réunion extraordinaire du Bureau Politique National du parti  la Renaissance du Bénin (RB) sous la présidence du camarade Georges BADA,  2ème  Vice-Président du  Parti. Outre le président de séance, le présidium est composé des camarades:

  1. Blaise AHANHANZO GLELE, 4ème vice-président ;
  2. Boniface YEHOUETOME, porte-parole, chargé de la communication et de la promotion du parti ;
  3. Luc Sètondji ATROKPO, Secrétaire Exécutif National (SEN) du parti.

Cette réunion extraordinaire du Bureau Politique National a été convoquée suite à l’une des résolutions du Bureau Politique National en sa séance du 19 mai 2017 à l’hôtel Sun City d’Abomey. Le contrôle de présence  des  39 membres encore légaux et légitimes régulièrement convoqués révèle que  vingt (20) membres sont présents. Il s’agit des camarades:

  1. Gildas AGONKAN ;
  2. Olivier PARAÏSO ;
  3. Michel MAKPENON ;
  4. Marie José ZINZINDOHOUE née de DRAVO ;
  5. Adolphe Koffi DJIMAN ;
  6. Robert GBEFFE ;
  7. Marcellin DEGBE ;
  8. Christiane CAKPO-CHICHI SONGBE ;
  9. Marc J. M. da COSTA;
  10. Elie MEVO;
  11. Marc Didier DUBOGAN;
  12. Yacoubou MALEHOSSOU;
  13. Nan MEVO GUEZO ;
  14. Justin HOUNTOMEY;
  15. Boniface YEHOUETOME;
  16. Blaise AHANHANZO GLELE;
  17. Georges BADA ;
  18. Luc Sètondji ATROKPO ;
  19. Jérôme ALLADAYE;
  20. Brice CHANHOUN.

Notons que le camarade Florentin TCHAOU a donné une procuration au camarade Gildas AGONKAN (voir copie en annexe).

Un seul point est inscrit à l’ordre du jour: « Audition du camarade Léhady Vinagnon SOGLO ». Après discussions et amendements des participants,  l’ordre du jour adopté comporte deux points, à savoir:

1*-Audition du camarade Léhady Vinagnon SOGLO* ;

2- Divers.

Avant d’entrer dans le vif du sujet, à l’évocation par le Président de séance du nom du camarade Léhady Vinagnon SOGLO, en vue de sa comparution, il a été constaté qu’il n’est ni présent, ni représenté. Le Président de séance a fait rechercher autour du lieu de la séance s’il y était. Le constat d’absence a été confirmé.

Le Président de séance  a demandé au Secrétaire Exécutif National faisant office de secrétaire de séance, de faire mention au procès-verbal de l’absence de l’intéressé ainsi que de toutes les diligences pour sa comparution devant le Bureau Politique National.

Le Président de séance a alors demandé  aux membres du Bureau Politique National  s’ils sont disposés à examiner les points inscrits à l’ordre du jour. A l’unanimité, les membres du Bureau Politique National ont demandé   au Président de séance d’évoquer les points inscrits à l’ordre du jour.

Avant d’examiner le 1er  point relatif à l’audition, le Président de séance a rappelé que lors de sa dernière séance extraordinaire du 19 mai 2017, le Bureau Politique National avait déchargé le camarade Léhady Vinagon SOGLO de ses fonctions de Président du parti la Renaissance du Bénin dans la perspective de la présente réunion. Il a demandé  au Bureau Politique National de se prononcer sur la suite à donner à cette mesure conservatoire.

L’ensemble des participants a décidé de lever cette mesure provisoire en raison de la tenue effective de la réunion extraordinaire de ce jour, 21 mai 2017.

 

I-AUDITION DU CAMARADE LEHADY VINAGNON SOGLO

Sur les faits reprochés au camarade Léhady Vinagnon SOGLO,  le Président de séance a rappelé qu’il lui est reproché  de :

  1. a) Avoir violé consciemment les directives et statuts du parti;
  2. b) Avoir porté des préjudices graves  aux intérêts du parti ;
  3. c) Avoir négligé de manière grossière ses obligations envers le parti ;
  4. d) Avoir consécutivement compromis les intérêts du parti par son dysfonctionnement et une gestion solitaire exacerbée.

 

Le Président de séance a sollicité un débat général sur les griefs imputés au camarade Léhady Vinagnon SOGLO.

 

A la suite du débat général,  il a été retenu qu’effectivement:

 

  1. a) Le camarade Léhady Vinagnon SOGLO a violé consciemment les directives et les statuts du parti en s’opposant ou à tout le moins en s’abstenant de mettre en œuvre les résolutions du congrès des 18 et 19 septembre 2010 à Abomey, ainsi que les dispositions des statuts visant la mise en place de toutes les instances du parti et la garantie de leur fonctionnement.

 

  1. b) Le camarade Léhady Vinagnon SOGLO a porté des préjudices graves aux intérêts  du parti par sa gestion et ses engagements  politiques solitaires qui portent atteinte non seulement à l’image du parti, mais encore à son rayonnement et à sa survie. A titre d’exemple, la désignation du candidat soutenu à postériori  par le parti à l’occasion de l’élection présidentielle de 2016 en la personne du candidat Lionel ZINSOU dont aucun organe y compris le Bureau Politique National n’a discuté du choix

 

  1. c) Le camarade Léhady Vinagnon SOGLO a négligé ses obligations  envers le parti en refusant par mépris de répondre à la demande de convocation du Bureau Politique National et aussi en défiant les autres responsables du parti sur les suites à donner aux préoccupations relatives au fonctionnement normal du parti.

 

  1. d) Le camarade Léhady Vinagnon SOGLO est en somme responsable du dysfonctionnement caractérisé du parti et de sa léthargie.

 

A la demande  du Président de séance  sur la sanction que méritent de tels manquements et violations des statuts  du parti, les participants ont à l’unanimité maintenu l’exclusion du militant Léhady Vinagnon SOGLO sur le fondement de l’article 72 des statuts du parti.

 

En conséquence, le Bureau Politique National décide de l’exclusion du camarade Léhady Vinagnon SOGLO en vertu de l’article 72 des statuts du parti.

 

Le Bureau Politique National ordonne au 2ème vice-président, le camarade Georges BADA, président par intérim du parti, de notifier  à l’intéressé la présente décision dans les termes de l’article 73 des statuts.

 

En outre, il ordonne qu’il soit précisé à l’intéressé, que dès la communication de la décision d’exclusion, il dispose, conformément à l’article 74 des statuts du parti,  d’un délai de  quinze (15) jours  pour adresser un recours gracieux  au Bureau Politique National qui statuera  à sa séance la plus proche.

Dans tous les cas, l’intéressé cesse de jouir de ses droits de membres et restera soumis à la sanction jusqu’à la délibération du Bureau Politique National.

 

II- DIVERS

 

Il a été rappelé que:

  1. Le Président par intérim du parti est le camarde Georges BADA, précédemment  deuxième vice-président du fait de l’absence injustifiée et prolongée  aux activités du parti de Madame Sikiratou AGUEMON,  1ère vice-présidente, pendant un peu plus de cinq (05) ans;

 

  1. le comité de onze (11) membres mis en place  à la réunion extraordinaire du 19 mai 2017 pour préparer le prochain congrès et réconcilier les militants du parti et présidé par le camarade  Abraham ZINZINDOHOUE élaborera sans délai une feuille de route des activités du parti à mener jusqu’à l’organisation du prochain congrès  qui doit se tenir dans les meilleurs délais. A cet effet, des sous-comités ou groupes de travail pourront être mis en place.
  2. le parti reste grandement ouvert à tous ses anciens membres déçus, frustrés ou exclus de manière arbitraire ainsi qu’aux sympathisants et autres personnes qui hésitent à adhérer au parti en raison des pratiques et comportements du désormais ex-président du parti, Monsieur Léhady Vinagnon SOGLO.
  3. la recommandation du Bureau Politique National en sa réunion du 19 mai 2017 relative à la préservation du groupe parlementaire dirigé par  la présidente fondatrice du parti, Madame Rosine VIEYRA SOGLO, est à respecter par les quatre (04) autres députés du parti.

 

Plus rien n’étant à l’ordre du jour, la séance commencée à 15 h 35  a pris fin à 17 h 43 à la satisfaction de tous.

Ampliations:

👉🏿  Ministère de l’Intérieur et de la Sécurité Publique ;

👉🏿 Ministère de la Justice et de la Législation ;

👉🏿 Tout Membre du Bureau Politique National.

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *