.
.

.

Qualité de service en énergie au Bénin: Le ministre Houssou se réjouit de la contribution du DAEM


Le ministre de l’énergie, de l’eau et des mines est descendu hier jeudi 18 mai 2017 sur les sites de différentes installations de la Société béninoise d’énergie électrique. Ces installations ont été réalisées grâce au projet Développement de l’accès à l’énergie moderne financé par les Partenaires techniques et financiers.

Satisfaction. Optimisme. Ce sont les deux sentiments qu’exprimait hier le Ministre de l’énergie, de l’eau et des mines au terme de la tournée qu’il a faite hier sur plusieurs infrastructures de fournitures et de distribution de l’énergie électrique réalisées  par le projet Développement de l’accès à l’énergie moderne sur financement de la Banque mondiale, du don AFREYA, du Fonds nordique pour le développement,  de la BEI et de la KFW.

Satisfaction parce que le ministre Dona Jean-Claude Houssou, qui était sur les mêmes lieux cinq mois plus tôt, a constaté une métamorphose des équipements. A la place de ce qui n’était que des vestiges de « musée », il a découvert des infrastructures modernes de nouvelle génération. « Les anciens équipements que nous avions sont devenus vétustes après près de 40 ans d’utilisation. Grâce au projet Daem, nous avons pu acquérir des équipements modernes. Ils occupent moins de place par rapport aux anciens équipements mais ils sont aussi plus performants. Nous pouvons désormais mieux surveiller le flux avec plus de souplesse dans la maintenance », informe le Directeur général de la Société béninoise d’énergie électrique.

A Gbégamey, il est réalisé des travaux d’extension du poste 63 KV et du centre de mini conduite des postes de répartition et des départs des postes sources de Cotonou. Sur les sites de Vêdoko, sainte Rita et Ancien pont, ce sont des postes de répartition qui sont réhabilités. A la place des disjoncteurs peu sécurisés, vétustes et qui n’offraient presque pas de garantie, se trouvent désormais de nouveaux dispositifs plus sécurisants. « Ces équipements sont non seulement plus sécurisants, mais aussi et surtout plus performants et réduisent considérablement les déperditions d’énergie », précise Dr Célestin Dangbédji, Coordonnateur du projet Développement de l’accès à l’énergie moderne. « Nous attendons des retours d’expérience. S’ils sont concluants, nous allons mener d’autres actions plus bénéfiques. Déjà jusque-là, la satisfaction est grande et nous avons espoir que nous ne nous arrêterons pas », poursuit le coordonnateur du projet Daem. Selon lui, au total, les travaux sont réalisés à hauteur de 90% pour des décaissements qui avoisinent 80%. Avec autant de réalisations qui ont donné satisfaction aux ministres et aux membres de sa délégation, Dona Jean-Claude  Houssou s’est dit optimiste pour l’avenir. « C’est un réel travail de modernisation qui a été réalisé. Comme le constate déjà les populations, les coupures d’électricité vont disparaître. Et en cas de panne, il est plus facile d’isoler la panne et de continuer à alimenter les zones qui ne sont pas concernées », s’est-il réjoui. « C’est la preuve de la détermination du gouvernement pour que le secteur de l’énergie électrique soit durablement amélioré », conclut le ministre.

Emmanuel GBETO




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *