.
.

.

Aménagement et bitumage de la route Savè -Oké-Owo: Les assurances de Jacques Ayadji aux populations d’Oké-Owo


Le projet d’aménagement et de bitumage de la route Savè -Oké-Owo, frontière du Nigeria ne sera pas une vaine promesse du président Patrice Talon. C’est l’assurance donnée ce vendredi 12 mai 2017 par le Directeur Général des Infrastructures à la faveur d’une audience accordée aux ressortissants du village d’Oké-Owo résidant à Cotonou.

Une délégation des ressortissants d’Oké-Owo, chef-lieu de l’arrondissement d’Okpara, commune de Savè, conduite par Hubert HOUNSOU et Séraphin HOUNVIDE, à l’initiative de Gérard AGOGNON, s’est rendue, ce vendredi 12 Mai 2017, au Ministère des Travaux Publics et des Transports. L’objectif de ce déplacement est de s’enquérir des nouvelles du dossier relatif au bitumage du tronçon de la route Oké-Owo-Savè, du RNIE 5 et du niveau de traitement de ce dossier.
Les échanges avec le Directeur Général des Infrastructures, Jacques Ayadji, élargis au directeur des grands travaux, au directeur de l’entretien routier et au Directeur technique en charge du dossier ont été plutôt fructueux. Les cadres du ministère des infrastructures ont, dans un premier temps, salué la démarche des cadres d’Oké-Owo avant de leur demander de rassurer la population de ce que le dossier est en de bonnes mains et son traitement est avancé surtout qu’il est non seulement inscrit dans le programme d’action du Gouvernement du nouveau départ, mais qu’il fait partie des dossiers prioritaires du Président TALON.
Selon leurs explications, le traitement du dossier est avancé et c’est le Brésil qui va financer le projet qui fait partie du lot général de l’axe Kétou-Savè et les accords sont déjà signés par les deux parties.  Il reste, selon eux, le transfert du dossier au Bénin, via balise diplomatique et sa transmission à l’Assemblée nationale pour l’autorisation de ratification. Suivront ensuite les autres formalités administratives et le démarrage effectif des travaux.
Les directeurs techniques ont demandé également à la délégation de rassurer sérieusement la population qu’il n’y a plus de problèmes quant à la réalisation du bitumage de la route à laquelle le Chef de l’Etat accorde une attestation particulière. Ils ont également prié la population entière d’Oké-Owo de patienter encore un peu et aussi d’intensifier la sensibilisation pour que les parents qui sont dans l’emprise du chantier ou ceux qui occupent l’espace public, engagent dès maintenant la libération des espaces et que les voies d’accès soient également dégagées.
La délégation, très satisfaite, n’a pas manqué de mots de gratitude à l’endroit du directeur général des infrastructures et ses collègues pour leur disponibilité et les a priés de transmettre les remerciements de la population au Président Patrice Talon, ainsi qu’au Ministre des Transports. Le porte-parole de la délégation a prié le Directeur Général des Infrastructures, Jacques Ayadji, de transmettre particulièrement au Chef de l’Etat les assurances du soutien des populations au Gouvernement du nouveau départ et indiqué que Oké-Owo- reste dans l’espoir d’une suite favorable pour la concrétisation du bitumage de la route pour mettre fin au calvaire des usagers.

Stéphane  ADOUNSA.(coll)

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on Twitter0Share on LinkedIn0

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *