.
.

Le triomphe de la vérité

.

Plan Sectoriel de l’Education (PSE) post 2015: Acteurs et partenaires échangent sur le financement


Les acteurs de l’école béninoise et les Partenaires techniques et financiers (Ptf) se consultent sur la question Le financement du Plan Sectoriel de l’Education (Pse) post 2015. C’était à travers d’un atelier de consultation sur le modèle de simulation financière qui s’est déroulé le vendredi 12 Mai 2017 dans la salle des fêtes des tours administratives de Cotonou. Cette rencontre a été l’occasion pour le ministère de partager avec les acteurs les besoins réels du système éducatif et comment satisfaire ces besoins. Il s’agit des  moyens à mobiliser pour atteindre les objectifs post 2015 du système éducatif béninois. Dans ce cadre, le Secrétariat Technique Permanent du Plan Décennal de Développement du Secteur de l’Education (STP-PDDSE), le Professeur Abdel Rahamane Baba-Moussa a entretenu les participants sur la nouvelle architecture du système éducatif. A cet effet, il a parlé des différents niveaux de cette nouvelle architecture qui quitte la forme pyramidale pour devenir rectangulaire. L’enjeu selon lui est que cette nouvelle architecture prend en compte tous les pans, tant formel que non formel, de l’éducation au Bénin. A sa suite, le consultant, Raoul Attohoun a donné  une seconde communication sur la présentation du modèle de simulation financière du PSE post 2015. Il a fait la lumière sur le financement des sous-secteurs de l’alphabétisation, de l’éducation inclusive et de l’éducation alternative. Au terme des échanges, le Coordonnateur du programme de renforcement des capacités pour une éducation durable à la représentation de l’Unesco au Bénin, Mohamed Madougou, a dit sa satisfaction face à la qualité des propositions. « Nous sommes satisfaits du modèle de simulation mais aucun modèle n’est parfait. Il appartiendra aux acteurs chargés de sa mise en œuvre d’être un peu plus conséquent et à l’étape d’évaluation on pourra aviser » a-t-il laissé entendre. Au nom du Conseil des Activités Educatives du Bénin (Caeb), Le directeur exécutif, Paul Loko a émis les attentes de sa structure.  A l’en croire, le Caeb attend de ce modèle que le gouvernement puisse investir dans la construction et l’accès aux centres de recherche et de documentation afin que les enfants puissent acquérir des compétences. L’autre vœu du Caeb repose sur leur attente à la concrétisation du partenariat public-privé. « Il faut ouvrir les écoles aux entreprises ainsi nos enfants ne sortiront pas des écoles avec des théories mais également avec certaines connaissances pratiques et des expériences » a-t-il conclure. Par ailleurs, présent à cet atelier, le Secrétaire Général de la Confédération des syndicats des travailleurs du Bénin (Cstb), Paul Essè Iko a pour sa part, émis les réserves de sa confédération parce que pour lui,  c’est une architecture  contestée. Il estime que, avant d’aller à une telle architecture il faut avoir discuté et s’être mis d’accord sur la philosophie de l’éducation. Quel type d’homme voulons-nous former ?.

Emmanuel GBETO

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *