.
.

.

Stanislas Zanhoungbo, président du centre de formation Aspa à propos du TIC2F: « Plusieurs recruteurs nous ont contacté après le tournoi»


Quelques semaines après la remarquable participation de l’association sportive du plateau d’Abomey (Aspa) au tournoi international des centres de formation de football, son président Stanislas Zanhoungbo fait ici le point et se réjouit. Selon lui, le centre qui a fini 4ème à l’issue de la compétition est approché par des recruteurs qui veulent certains de ses éléments. Lisez l’intégralité de l’entretien qu’il a eu avec l’équipe de la rédaction sportive de votre journal.
L’Événement Précis : Votre centre a pris part au dernier tournoi international des centres de formation de football. Quel point global faites-vous de cette participation ?

Stanislas Zanhoungbo : Effectivement l’association sportive du plateau d’Abomey (Aspa), dont je suis le président a participé au dernier tournoi international des centres de formation de football (tic2f). Et à l’arrivée, nous avons terminé à la 4èmeplace. Ce qui pour nous n’était pas gagné à l’avance quand bien mêmeon souhaitait remporter le premier prix. Bon, vous savez, en sport, rien n’est gagné à l’avance. Il y a des objectifs qui changent et vous avez des surprises qu’on voit souvent.

Êtes-vous déçu de ce parcours?

Pas du tout. C’est une bonne expérience pour nous et nos enfants. Vous ne restez pas sans savoir que c’est notre première participation. Nous sommes fiers de ce que les enfants ont produit et nous les encourageons à poursuivre tout en restant disciplinés comme ils ont été.

Avez-vous eu des contacts à l’issue de la compétition ?

Si. Nous en avons eu. Nous sommes en contact avec pas mal de recruteurs qui sont intéressés par certains de nos joueurs. Les débats sont toujours en cours. Et je vous dirai que c’est une chance pour nous, Aspa, de sortir et de nous faire connaître. Vous savez, durant le tournoi, notre page web a été visitée par plusieurs internautes. Plus de 200 visiteurs par jour. C’est extraordinaire. Et nous en sommes fiers. C’est la preuve que nous nous sommes fait connaître.

Est-ce que c’était donné à l’avance que votre centre puisse faire ce parcours là ?

A dire vrai, ce n’était pas prévisible. On ne savait pas que nos joueurs allaient retenir l’attention des uns et des autres. C’est vrai que l’idée même du tournoi est d’évaluer les joueurs, d’évaluer le travail qu’ils ont abattu tout le temps. Lors des matches, ils ont fait bonne impression et aujourd’hui des recruteurs les demandent. C’est une très bonne chose pour nous. Et nous nous sentons encouragés.

Vous aviez annoncé qu’à l’issue du tournoi, vous alliez lancer les travaux d’aménagement du site qui va abriter les locaux du centre. Où en êtes-vous aujourd’hui ?

Le projet suit toujours son cours. Comme nous l’avons annoncé, les travaux ont démarré et les gens sont présentement sur les lieux à Abomey où ils sont en train de travailler. Je vous invite à faire un tour et vous le constaterez.

La Fbf a annoncé lancer le championnat national de football en juin prochain. Quelle appréciation faites-vous?

C’est une bonne nouvelle pour le football béninois. C’est encourageant. Et je veux profiter de votre occasion pour féliciter les responsables fédéraux. En prenant cette décision, ils apportent un soulagement dans les cœurs des Béninois. Car, vous ne restez pas sans savoir que le peuple béninois est très amoureux du football. Et depuis que cette annonce a été faite, on sent que les différents groupes s’activent déjà. Et je pense que dès que le démarrage sera effectif, il y aura de l’engouement autour des matches.

Est-ce que Aspa ambitionne s’inscrire dans l’une des divisions?

Pour le moment, nous ne pouvons pas être dans l’élite. Mais nous avons entamé les démarches avec la ligue régionale pour pouvoir faire le championnat amateur.

Que diriez-vous pour conclure l’entretien ?
Je voudrais féliciter les responsables sportifs de notre pays. Les encourager à s’entendre davantage pour porter haut notre sport. Aussi, je voudrais les inviter à nous aider, nous qui sommes des promoteurs des centres de formation, pour que nous puissions faire le travail avec eux.

 

Entretien réalisé par Anselme HOUENOUKPO

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on Twitter0Share on LinkedIn0

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *