.
.

Le triomphe de la vérité

.

Plateforme des acteurs de la filière apicole au Bénin: Faire couler le miel au Bénin


L’apiculture bénéficie de peu d’attention dans les stratégies et politiques de développement rural qui se sont succédé malgré ses potentialités économiques et des services écosystèmes qu’offre la filière. Une situation face à laquelle, l’Union Africaine(UA) a dans le cadre de son programme de développement de l’agriculture, en partenariat avec l’ICIPE avec un appui financier de l’Union Européenne (UE), mis en œuvre le « Projet Abeille ». Il vise essentiellement à améliorer la production et la productivité des abeilles au niveau du continent africain. C’est donc dans le souci d’une restructuration de la filière qu’une plateforme a été mise en place. Le lancement officiel a été fait ce jeudi 11 mai 2017à « Les Résidences Céline Hôtels ». Il réunit une cinquantaine de participants, les acteurs de la filière apicole, les ministères sectoriels à savoir l’agriculture, l’environnement, enseignement supérieur, commerce…, les collectivités territoriales et la société civile. L’ouverture de cet atelier de lancement qui dure deux jours a été marquée par trois interventions. Le Directeur de l’élevage, Dr. Yao Akpo a,en premier, dit l’intérêt de l’apiculture. Regrettant cependant la faible organisation de la filière, il s’est réjoui de ce que le Bénin soit doté d’une plateforme lui permettant d’actualiser la cartographie des acteurs. A cet effet, il a indiqué quelques avantages de la plateforme, qui selon lui, permettra la mise en place d’un cadre institutionnel, l’élaboration des politiques, le renforcement du marché de l’emploi et autres. A sa suite, le représentant de l’Union Africaine en même temps, coordonnateur du « Projet Abeille », Dr Norber Mbahin, a entretenu l’assemblée sur la sécurité alimentaire de l’Afrique en invitant les populations à changer leur système alimentaire vis-à-vis de l’abeille qui fait 70% de notre alimentation. C’est à ce titre, qu’il a partagé l’intérêt de l’apiculture pour les paysans sans oublier son atout de créateur d’emploi aux jeunes, en termes de transformation des produits de la rue. Pour lui, la mise en place d’une plateforme des acteurs de la filière appelle désormais à une action en symbiose. C’est pourquoi, il a invité les médias à porter l’information aux populations pour sa vulgarisation. « Je souhaite que le miel coule au Bénin comme l’océan ». Au nom du Ministère de l’agriculture, l’élevage et de la pêche (Maep), le directeur de cabinet, Amadou Ali Barassounon a dit l’engagement du ministère à accompagner la filière dont il a rappelé aux participants l’historique de sa mise en place. Il a indiqué les efforts du paysage savanier et forestier à offrir des atouts pour la production des abeilles aux populations. A l’issue de cet atelier qui prend fin ce vendredi 12 Mai 2017, il est attendu des échanges, l’actualisation du répertoire des acteurs de la filière apicole au Bénin, la définition des organes de gouvernance de la plateforme, la mise en place du comité exécutif provisoire de la plateforme et l’élaboration de la feuille de route du comité exécutif.

Emmanuel GBETO

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
13Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

One thought on “Plateforme des acteurs de la filière apicole au Bénin: Faire couler le miel au Bénin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *