.
.

Le triomphe de la vérité

.

Descente de la ministre de la Fonction publique: Adidjatou Mathys s’imprègne des conditions de travail à la Bourse du Travail


La ministre du travail, de la fonction publique et des affaires sociales,  Adidjatou Mathys, renforce le dialogue avec les partenaires sociaux de la Bourse du travail. Neuf (09)jours après la réception du cahier de doléances au titre de Mai 2017-Mai 2018, la ministre engage les visites afin de mieux s’imprégner des conditions de travail des travailleurs. C’était dans la soirée de ce mardi 09 Mai 2017, où elle a été reçue par le « Groupe des six » (G6) de la maison des travailleurs. Il est composé de la Confédération des organisations syndicales indépendantes (Cosi-Bénin) de Noël Chadaré, de la Confédération des syndicats autonomes du Bénin (Csa-Bénin) de Anselme Amoussou, de la Confédération générale des travailleurs du Bénin (Cgtb),  de Moudassirou Bachabi,  de l’Union Nationale des Syndicats du Bénin (Unstb)  de Emmanuel Zounon,  de  la Centrale des Syndicats Unis du Bénin (Csub), de Christophe Houéssionon, de la Centrale des Syndicats des Secteurs privés, Parapublic et Informel du Bénin (Cspib) de Christophe Dovonou. Loin d’une séance de négociations, la ministre précise qu’il s’agit d’une visite de courtoisie, où, elle entend s’imprégner des conditions de  travail des secrétaires généraux. « Le bon partenariat est basé sur les échanges »,a-t-elle confié. Face à la qualité de l’accueil, Adidjahou Mathys a salué le sens de maturité, de responsabilité du « G6 ». A cet effet, elle a rappelé aux secrétaires généraux l’engagement du gouvernement à travers son Programme d’actions, qui une fois réalisé, pourrait booster le développement du pays. Au nom de ses collègues, le secrétaire général de l’Unstb, Emmanuel Zounona salué la volonté de  l’autorité à engager le dialogue en dépit du désarroi noté dans le partenariat entre le gouvernement et les travailleurs. C’est à ce titre qu’il a invité le gouvernement à la mise en place de la Commission nationale de négociations à travers la charte nationale de dialogue social. L’urgence pour eux, repose sur le social et l’insertion des agents de la fonction publique licenciés. En outre, le secrétaire général de la Cosi-Bénin, Noël Chadaré a renchéri les propos en ces termes : « On souhaite que cette courtoisie soit concrétisée par des actes  et la convocation dans les meilleurs délais de la Commission permanente  de négociations gouvernement-centrales /confédérations syndicales, afin d’éviter les crises qui pointent à l’horizon ». Des doléances qui ne sont pas tombées dans les oreilles de sourd.  La ministre Adidjahou Mathys a rassuré ses vis-à-vis de ce qu’un point fidèle sera fait au gouvernement afin que satisfaction soit trouvée aux attentes évoquées. Elle quitte la Bourse du Travail avec un sentiment de mission accomplie, dans une ambiance bon enfant.

Emmanuel GBETO

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *