.
.

Le triomphe de la vérité

.

Déclarations du ministre du développement aux populations de l’Atacora: Bio Tchané annonce de grandes réalisations à Tanguiéta


Outre Natitingou et Péhunco, les communes de Matéri, Tanguiéta et Cobli, sises dans le département de l’Atacora, seront aussi touchées par les grandes réformes contenues dans le Programme d’actions du gouvernement. Le Ministre d’Etat chargé du Plan et du développement, Abdoulaye Bio Tchané, l’a notifié à Tanguiéta, le vendredi 5 mai dernier, lors de son périple dans le septentrion.

Aucune commune du département de l’Atacora ne sera laissée pour compte. Le Ministre d’Etat Abdoulaye Bio Tchané l’a bien rappelé aux populations venues massivement suivre les projets prévus pour donner au département, une place de choix dans le septentrion. Un département spécialisé dans la production de l’or blanc et dans l’agriculture mais qui est laissé sur le carreau par les précédents gouvernements. Si le Maire de la commune de Cobli déplore l’absence d’une usine d’égrenage de coton dans la Penjari, c’est son homologue de Matéri, Sambiéni Sorikoua, qui revendique l’aménagement et la mise en service du port sec de Porga qui est l’un des plus vieux projets initiés dans ce sens par les gouvernements qui ont précédé celui du Président Talon. Avec son titre de 3è producteur du coton après les 2KP, Sambiéni Sorikoua, au nom de sa commune, plaide aussi pour l’installation d’une usine d’égrenage. La plaidoirie est aussi allée dans le sens de l’accélération des réflexions pour régler les problèmes d’insécurité et de conflit au niveau de nos frontières avec le Burkina et le Togo, puis, aider à trouver des partenaires pour construire les marchés de Gouandé et de Tantéga. Un autre chapelet de doléances a été égrainé par le représentant des sages et notables de Tanguiéta, Sarè Séni, la représentante des femmes et celui des jeunes de la commune. Selon ces derniers, il est important de penser à la réouverture du Carder Atacora pour faciliter le stockage du riz de montagne produit et dont la qualité est prisée. Il faut aussi procéder au recrutement des enseignants qualifiés pour sauver les écoles, miser sur le tourisme pour développer la commune de Tanguiéta, appuyer à la promotion de l’éducation des jeunes filles, relancer les microcrédits, appuyer les groupements féminins spécialisés dans la transformation des produits divers pour créer une plus-value, rouvrir le lycée agricole de Tanguiéta et mettre un terme définitif à la commercialisation de l’alcool frelaté qui ruine les familles.

Les grands projets du PAG dans l’Atacora

Face aux populations, élus locaux, têtes couronnées, députés à l’Assemblée nationale et autres personnalités, le Ministre d’Etat Abdoulaye Bio Tchané a rassuré de la résolution de ces maux grâce aux projets établis dans le PAG. Grâce à ce programme, il sera installé une unité de dialyse et des équipements pour l’IRM afin d’améliorer l’accès des populations aux soins de santé de qualité. Le difficile accès des populations  à l’eau potable ne sera qu’un vieux souvenir. Notre engagement, continue le Ministre,  c’est de fournir d’ici à 2021 de l’eau potable à toutes les localités de Cobli, de Tanguiéta et de Matéri  grâce à notre programme universel social de 900 milliards de dollars qui bénéficie déjà d’un appui de la Banque Mondiale dont le montant est estimé à 300 milliards de dollars. Outre ce programme, il y a aussi l’Assurance pour le renforcement des capacités humaines (ARCH) qui comprend quatre volets dont, l’assurance maladie universelle, l’octroi de microcrédit aux femmes et aux hommes, la formation et l’accès universel à une pension de retraite. Dans le domaine de l’infrastructure routière, plusieurs projets ont été prévus dans le PAG et leur réalisation ne va souffrir d’aucun handicap. Il s’agit du renforcement de la piste des routes Tanguiéta-Cobli-Matéri, Matéri à la frontière du Togo et Tanguiéna-Batia. Des études seront ensuite engagées pour leur bitumage. Le Ministre a trouvé désagréable le non-paiement des semenciers et s’est engagé afin qu’ils rentrent en possession de leurs dus. Il a rassuré les jeunes et femmes que des solutions seront apportées à leurs inquiétudes tant dans le secteur de l’enseignement, de la sécurité que de la valorisation du parc de Penjari. « Sur le parc de la Penjari, le travail que nous faisons va exactement dans le sens des préoccupations des jeunes. Si tout se passe bien avec l’opérateur privé retenu, il y aura encore plus de jeunes qui vont travailler dans le parc », a-t-il notifié. Il a rappelé l’engagement du gouvernement et de son chef Patrice Talon, à améliorer l’existant, faire en sorte que le parc soit mieux protégé, faire en sorte que des espèces nouvelles soient installées dans le parc, et que de ce fait là, le parc attire plus de gens. « L’objectif du gouvernement est en tout cas de faire de ce parc, l’un des meilleurs de notre continent. Ce parc est ouvert au moment où d’autres qui sont plus importants sont fermés. Si on s’organise bien, des gens vont venir et ce serait une opportunité pour les emplois que cela va générer », a-t-il conclu. Au-delà de ces explications, le ministre d’Etat Abdoulaye Bio Tchané a présenté une communication sur le Programme d’actions du gouvernement  qui a été apprécié des différents acteurs, ravis de la prise en compte de leur département pour révéler le Bénin au monde.

 

Ils ont dit

Nindo Paul Sahgui, Maire de Tanguiéta : « Les populations de Tanguiéta apportent d’ores et déjà leur soutien franc au PAG »

« Cette rencontre est l’expression de la volonté constante du gouvernement de communiquer avec les populations à la base sur ce qui est fait en matière de transformation de l’économie béninoise pour le mieux-être des Béninois.  Ce souci de communication avec la base est à saluer à sa juste valeur car elle témoigne du souci du Président Patrice Talon et de son gouvernement de satisfaire à nos souhaits. Nous ne sommes plus au temps où tout se décide au sommet, mais plutôt à l’heure des larges concertations pour s’enquérir des aspirations du peuple. Cette attention de nos gouvernants mérite d’être encouragée car, non seulement elle favorise un échange franc et régulier, mais aussi et surtout elle permet aux populations à la base de suivre ce que fait le gouvernement. Les populations de Tanguiéta, que je représente, apportent d’ores et déjà leur soutien franc au PAG ».

Lydie Déré Chabi Nah, Préfet de l’Atacora : « Ces échanges prouvent que le peuple de la Penjari compte pour le gouvernement »

« C’est le lieu de saluer cette initiative prise par le gouvernement qui est d’échanger avec les populations à la base sur le contenu du PAG. C’est la preuve que le peuple de la Penjari compte pour le gouvernement du Président Patrice Talon qui a décidé après un an d’exercice de pouvoir de rendre compte aux populations de l’Atacora. Nous en sommes vraiment fiers et cela témoigne de l’attachement du gouvernement du nouveau départ aux valeurs de la République et aux idéaux du peuple béninois. Je m’en voudrais de ne pas dire au Président Talon et à son gouvernement toute l’admiration  et la profonde reconnaissance des populations ici présentes pour cette forme de gouvernance concertée »

Gilbert Bagana, Député : « Le Ministre peut se rassurer du soutien des populations »

« Je ne peux m’empêcher de dire toute ma reconnaissance au ministre d’Etat qui a bien voulu m’associer à cette tournée d’explication et de vulgarisation du PAG. Nous sommes tous impatients ici à Tanguiéta de voir le contenu du colis que nous propose le gouvernement de la rupture pour changer notre quotidien car nous souffrons trop. Certes, notre rôle, c’est de contrôler l’action du gouvernement. Mais si nous ne nous associons pas à la mise en œuvre du PAG par un suivi rigoureux, comment allons-nous l’évaluer et juger le gouvernement ? C’est le sens de notre présence aux côtés du ministre Abdoulaye Bio Tchané et nous lui réitérons nos remerciements pour son invitation. Vous êtes chez vous à Tanguiéta. Et d’ores et déjà, vous pouvez vous rassurer de notre soutien pour la réussite de votre mission »

Barthélémy Kassa, Député : « Nous voulons espérer qu’avec Talon, nous allons bénéficier des mesures spécifiques »

Le contenu du paquet que porte le ministre d’Etat Abdoulaye Bio Tchané a été déballé. En tant que député, représentant du peuple, je dois jouer mon rôle qui est de contrôler l’action du gouvernement en restant aux côtés du peuple. Mais comme je connais ce qu’il y a là-bas, je m’en voudrais de ne pas féliciter le gouvernement du Président Talon et son ministre d’Etat en charge du développement. Sur 05 ans, le Président Talon a déjà égrené 01 et il lui reste 04 pour transformer la vie des Béninois. Ici dans l’Atacora, nous sommes malades du développement. Quand on se compare aux autres régions du Bénin, on est en retard sur tous les plans alors que le développement, à défaut d’être équilibré, devrait être au moins partagé. Les derniers 10 ans passés où j’étais au gouvernement, l’Atacora a adhéré au programme d’action du gouvernement Yayi parce que l’Atacora pensait être guéri du mal. Aujourd’hui, nous adhérons au programme du gouvernement Talon parce que nous y croyons. Les 10 ans passés, l’Atacora n’a bénéficié que des mesures générales à l’ensemble du pays (gratuité de l’école, gratuités de la césarienne, microcrédit aux plus pauvres…). Nous voulons maintenant espérer qu’avec Talon, nous allons bénéficier des mesures spécifiques pour Matéri, Tanguiéta et Cobli, notamment, l’assainissement, le pavage des voie, le bitumage de certains axes de développement…Nous avons été trop patients. Nous ne voulons plus être les patients du développement. Si la Penjari est la capitale du tourisme béninois, alors bitumez-nous la route Tanguiéta-Batia. Si le Président Talon a fait de l’Atacora un pôle de développement touristique, il faut alors mettre en place des infrastructures d’accueil dignes du nom comme un grand centre international de conférence pour que nos compatriotes qui éprouvent de la gêne pour venir à Tanguiéta pour des conférences et autres rencontres de haut niveau, puissent sentir le besoin de nous visiter. D’ores et déjà, nous voulons rassurer le Président Talon de notre soutien inconditionnel pour le succès du PAG, véritable instrument de développement de l’économie béninoise en qui nous plaçons tous nos espoirs ».

 

Rastel DAN

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *