.
.

Le triomphe de la vérité

.

Tournée du Ministre d’Etat, en charge du plan dans le Nord: Bio Tchané mobilise le septentrion autour du PAG


Le Ministre d’Etat chargé du Plan et du Développement, Abdoulaye Bio Tchané, effectue depuis le mercredi 3 mai 2017, une tournée dans les grandes villes du septentrion à savoir, Kandi, Parakou, Tanguiéta, Natitingou Malanville et Djougou. Malanville a été la ville qui a abrité hier, jeudi 4 mai 2017, la première étape de cette vaste campagne de sensibilisation et d’appropriation autour du Programme d’actions du gouvernement.

Elles sont sorties massivement, les populations de la ville de Malanville, à prendre d’assaut la cour de l’arrondissement central de la commune de Malanville pour accueillir le numéro 2 de l’exécutif, le ministre Abdoulaye Bio Tchané, et s’imprégner des grandes réformes contenues dans le PAG. Les maires de Malanville, de Karimama et de Kandi, le Préfet de l’Alibori et les députés Robert Gbian, Kora Gourou Zimé, Rachidi Gbadamassi et bien entendu Nassirou Arifari Bako ont salué cette initiative du gouvernement. Au nom des populations, ils se sont engagés à s’investir pour le succès du Pag. « Votre arrivée était très attendue. Votre descente constitue pour nous, une source de motivation pour jouer pleinenement le rôle qui est le nôtre dans la réussite du Programme d’actions du gouvernement », à dit Moussa Mouhamadou, préfet de l’Alibori qui a profité de l’occasion qui lui a été offerte pour saluer les nombreux efforts que consentent le Chef de l’Etat et son gouvernement. Il a toutefois reconnu que tout n’est pas rose et qu’il importe de se pencher sur certains problèmes auxquels sont confrontées les populations de Malanville, de Karimama et de Kandi qui ont nom : manque d’infrastructures sanitaires de référence, le bitumage de la route Guéné-Malanville, l’érection d’usines qui apportent une valeur ajoutée dans le secteur agricole, la sécurisation des personnes et des biens, l’accès à l’eau potable. Il sera soutenu dans ses propos par le député Nassirou Bako Arifari qui a appelé le gouvernement à adopter un plan d’urgence pour le développement des communes de Malanville et de Karimama. Outre ces personnalités, la parole a été donnée aux populations. Les jeunes, les femmes, les opérateurs économiques, ont attiré l’attention du ministre Bio Tchané sur les questions liées à la transhumance transfrontalière, l’accès au microcrédit, la mise en place des intrants agricoles en quantité et en qualité, le relèvement du taux de scolarisation avec la construction d’infrastructures scolaires et le recrutement d’enseignants qualifiés, promotion des jeunes cadres de Malanville et de Karimama, la mise en service du poste juxtaposé de Malanville. Ces doléances ne sont pas tombées dans des oreilles de sourd. Les explications apportées par le ministre ont d’ailleurs réconforté les populations. « Notre objectif n’est pas différent du vôtre. Le Pag est un cadre de recevabilité entre le gouvernement et les populations. La crédibilité du gouvernement sera appréciée à l’aune des réalisations contenues dans ce Par. Nous sommes un peuple travailleur », a-t-il confié. A en croire le ministre d’Etat, le développement n’est pas le pétrole, les ressources du sous-sol, mais la force de travail et l’intelligence des Béninois. « C’est ce que le Pag veut réaliser ». Il confirme l’ambition pour le gouvernement de créer à partir de ce programme, de meilleures conditions de vie aux Béninois. Pour Abdoulaye Bio Tchané, le social est au Pag de Patrice Talon et ce programme est de loin, celui que le Bénin s’est donné en matière de prise en charge sociale depuis les indépendances et qui offre de meilleures conditions aux Béninois. « Notre parcours est perfectible et améliorable », à dit le Ministre Bio Tchané qui a rassuré les populations de Kandi, de Malanville et de Karimama des mesures qui ont été prises pour leur apporter un mieux être dans les secteurs de l’éducation, de l’accès à l’eau potable, de la diversification de l’agriculture, de l’accès aux soins de santé, du tourisme. Il a aussi annoncé le lancement des programmes de 20.000 logements, de 30 villes durables du Bénin et des 500.000 emplois sur cinq ans, des mesures de facilitation d’accès aux semences de qualité, aux outils modernes pour booster la production et assurer la transformation pour la création de valeurs ajoutées dans le domaine agricole, le garanti à l’emploi des jeunes et la résolution de production et de diversification agricole grâce au projet Arch. De grandes réalisations qui ont suscité l’engagement des populations à être des ambassadeurs du PAG dans les localités les plus reculées de la commune.

Les populations de Kandi rassurées

Partie de Mallanville, la délégation du numéro deux du gouvernement a fait une escale à Kandi où les populations ont eu droit à un exposé sur les actions du gouvernement, notamment de l’exécution du Programme d’action du gouvernement (PAG). C’était à la maison des jeunes de la localité. En présence du maire de la ville, du préfet et des députés Rachidi Gbadamassi, Bako Arifari, Robert Gbian, Kora Zimé et la délégation du Ministre d’État, la séance de vulgarisation du PAG et de la vision du gouvernement a attiré l’attention des populations. Pour le ministre d’Etat, Abdoulaye Bio Tchané, il était question de présenter les perspectives pour le développement du pays, ainsi que les grandes actions en cours de lancement, dans le cadre du PAG. « Cet exercice pratique de gouvernance participative, est à mes yeux l’un des fondements de la démocratie, avec pour avantage, la prise en compte du ressenti et des besoins de la population », a expliqué le ministre d’Etat en charge du plan et du développement. Les populations très enthousiasmées ont salué la démarche du gouvernement. Elles ont souhaité qu’elle se répète pour ne pas laisser place à l’intoxication qui parfois prend le pas sur la vérité. À l’occasion, des échanges directs en eu lieu entre le ministre d’État et les populations qui ont posé leurs principales doléances. Dans cette grande ville cotonnière du Bénin, les doléances ont porté sur les infrastructures routières, le développement des TIC, l’amélioration du système sanitaire, l’accès à l’eau… La délégation du ministre d’Etat continuera son périple ce jour vers Parakou et autres villes du septentrion.

Ils ont dit

Maire de Malanville, Inoussa Dandakoué
« Nous remercions le Chef de l’Etat pour les courageuses réformes entamées »
« Nous remercions le président de la République et les membres de son gouvernement pour les courageuses réformes entamées dans les divers secteurs vitaux du développement de notre pays. Le PAG constitue la boussole du gouvernement et la mise en application des réformes indispensables pour le bien être des Béninois. Cette séance nous permet de mieux nous imprégner des actions qui sont projetées dans l’ensemble du pays. C’est avec impatience que nous attendons cette tournée qui nous permettra de porter l’information aux populations largement intoxiquées par les réseaux sociaux et autres détenteurs. Je réaffirme l’engagement des populations et du conseil communal de Malanville à accompagner le gouvernement dans sa mise en œuvre du PAG afin de révéler le pays au monde entier. Nous croyons que les dispositions seront prises pour que le message puisse atteindre les localités les plus reculées des communes et invitons les populations à accorder une attention particulière aux réformes et ambitions contenues dans le PAG pour l’amélioration de nos conditions de vie et de travail. Je souhaite que vous soyez désormais les ambassadeurs du PAG au niveau de toutes les couches socio professionnelles des différentes localités »

Maire de Karimama, Moussa Maman Bello
« Nous sommes entièrement partie prenante du PAG »
« Nous sommes entièrement partie prenante du PAG du gouvernement. Nous sommes d’accord avec le PAG parce que Patrice Talon a su approcher l’administration des populations »

Préfet Alibori, Moussa Mohamadou
« Le département de l’Aliboriest la révélation du Bénin nouveau »
« Le gouvernement béninois a décidé, depuis le 22 juin 2016, dans sa volonté de rapprocher l’administration des populations, de procéder au découpage territorial et administratif. Une décision qui, depuis des années, est restée à l’étape de projet. Le département de l’Alibori, à l’instar des autres, est la révélation du Bénin nouveau que le Chef de l’Etat a tant prôné. »

Nassirou Bako Arifari, député à l’Assemblée nationale
« Cette visite du ministre est cruciale pour le développement de nos villes »
« Cette visite du ministre est cruciale pour le développement de nos villes car elle permet au ministre de faire face aux besoins des populations à la base. Les problèmes d’infrastructures routières sont récurrents et nous avons souhaité que la route Kourouna-Guéné soit construite. Le chef de l’Etat, Patrice talon, a promis œuvrer pour sa construction, même si cela ne figure pas dans le PAG. Il faudra aussi mettre en place un programme d’urgence pour l’éducation, construire un hôpital de zone pour répondre aux problèmes de soins des populations. »

Déclaration du ministre Abdoulaye Bio Tchané
« Aucun régime depuis les indépendances n’est aussi social que le nôtre »
« Notre objectif n’est pas différent du vôtre. Le Pag est un cadre de recevabilité entre le gouvernement et les populations. La crédibilité du gouvernement sera appréciée à l’aune des réalisations contenues dans ce Pag. Nous sommes un peuple travailleur. Le développement n’est pas le pétrole, les ressources du sous-sol, mais la force de travail et l’intelligence des Béninois. C’est ça que le Pag veut réaliser. Autant nous avons besoin de nous révéler à nous-mêmes, autant nous avons besoin de nous révéler au monde. Chacun doit savoir au final qu’il est le principal bénéficiaire du Pag…Nous avons avec notre cœur aux côtés du Président Talon pour créer dans ce Programme du Bénin révélé, de meilleures conditions de vie aux Béninois.
Notre parcours est perfectible et améliorable », a dit le Ministre Bio Tchané qui a rassuré les populations de Kandi, de Malanville et de Karimama des mesures qui ont été prises pour leur apporter un mieux-être dans les secteurs de l’éducation, de l’accès à l’eau potable, de la diversification de l’agriculture, de l’accès aux soins de santé, du tourisme. Pour Abdoulaye Bio Tchané, le social est au Pag de Patrice Talon et ce programme est de loin celui que le Bénin s’est donné en matière de prise en charge sociale depuis les indépendances. « Aucun régime depuis les indépendances n’est aussi social que le nôtre « , a-t-il déclaré. En tout cas, d’ici 2021, tous les Béninois auront d’eau potable. « Nous allons offrir de l’eau potable en toute saison et dans toutes les localités du Bénin « , a dit le numéro 2 du gouvernement. L’argent pour réaliser ce programme ne sera pas le problème puisque les amis de la Banque Mondiale sont prêts à débourser 300 millions de dollars sur les 900 millions de dollars que ce programme coûtera. Avec l’Arch Béninois, on aura le minimum pour se soigner et on n’ira plus à Gaya pour les questions de radiologie, a rassuré Bio Tchané qui a annoncé le lancement des programmes de 20.000 logements, de 30 villes durables du Bénin et des 500.000 emplois sur cinq ans. Dans le domaine de l’agriculture, la bonne nouvelle concerne les mesures des facilitations d’accès aux semences de qualité, aux outils modernes pour booster la production et assurer la transformation pour la création de valeurs ajoutées. Vous devez compter sur nous pour : donner du travail aux plus jeunes, résoudre les problèmes de production et de diversification agricole, les problèmes sociaux (accès à l’eau et aux de qualité, accès à l’éducation de qualité,) grâce au Programme Arch. Nous n’allons pas oublier nos femmes », a dit le ministre Bio Tchané. La question de l’inondation de Malanville sera bientôt un vieux souvenir car 40 milliards de Fcfa sont attendus du Fonds mondial du climat. Les négociations sont très avancées

Rastel DAN

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *