.
.

.

36ème Conférence des ministres en charge de la jeunesse et des sports: Homeky plébiscité à la présidence de l’organisation pour 2 ans


Oswald Homeky recoit le témoin de sa prédécesseurLes travaux de la 36ème conférence des ministres de la jeunesse et des sports de la francophonie ont été lancés officiellement, le jeudi 20 avril 2017, au palais des congrès. C’est à travers une cérémonie présidée par le ministre des affaires étrangères béninois, Aurelien Agbénonci. Au cours de ladite cérémonie, le secrétaire général de la Confejes (conférence des ministres en charge de la jeunesse et des sports des pays francophones), Bourama Ali Arouna, a dit toute sa fierté vis-à-vis du gouvernement béninois qui n’a ménagé aucun effort pour la tenue effective de cette rencontre. Selon lui, c’était un défi à relever quand le gouvernement haïtien, suite à la catastrophe naturelle survenue, s’est retrouvé dans l’incapacité d’accueillir l’organisation. « La réunion des experts s’est tenue dans de très bonnes conditions », a-t-il reconnu avant d’annoncer que la rencontre est sur une bonne voie. Il a aussi salué la promptitude du gouvernement béninois et a rendu hommage au Congo qui a assuré la présidence de la Confejes dans les règles de l’art. La ministre de la jeunesse et de l’initiation à la nouvelle citoyenneté du Congo, présidente en exercice de la Confejes, Magguy Kuala Bolenga, a informé que c’est un grand honneur pour son pays d’avoir conduit la présidence durant les deux années qui se sont écoulées. Tout comme le secrétaire général, elle a remercié le peuple béninois et son gouvernement pour l’accueil qui a été réservé aux différentes délégations. La présidente dont le mandat est arrivé à son terme, n’a pas manqué d’inviter les membres à toujours œuvrer pour booster  la structure.

Oswald Homeky désigné président pour les deux années à venir

Une exhortation qu’Oswald Homeky, ministre des sports du Bénin, nouvellement porté à la tête de l’organisation, a promis faire respecter. Car, tout en remerciant les ministres des 43 pays membres qui ont accepté accorder le poste au Bénin, il s’est engagé à faire en sorte que sa gestion  soit l’une des meilleures depuis la création de la Confejes. Et pour ce fait, il souhaite la bonne collaboration de tous ses collègues. « Je saurai être doux tout comme je saurai être rigoureux », a-t-il insisté affirmant ainsi son engagement à œuvrer pour le rayonnement de la structure. Président la cérémonie d’ouverture, le ministre Aurelien Agbenonci a souhaité plein succès aux travaux. Mais il n’a pas manqué de souligner que c’est avec un réel plaisir que le Bénin a décidé de prendre l’organisation afin que les différentes tâches au programme, pour cette session, puissent se tenir. Ce qui va permettre à la Confejes de se redynamiser pour impacter davantage les jeunes des pays membres. Il faut préciser qu’au cours de cette session, les ministres auront à passer en revue la révision pragmatique des orientations 2015-2018 définies par la 35ème session. Ils auront également à réfléchir sur l’internalisation des orientations définies par le 16ème sommet des Chefs d’État et de gouvernement de la francophonie, réfléchir sur la hausse des cotisations des États et gouvernements du Sud pour ne citer que ces enjeux-là.

Anselme HOUENOUKPO

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on Twitter0Share on LinkedIn0

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *