.
.

.

Nouvelles réformes dans le secteur du sport: Le gouvernement veut reculer pour mieux sauter


le-ministre-des-sports-oswald-homeky-okAttendu depuis près d’un an, le ministre des sports Oswald Homeky a enfin décliné les grands chantiers de son département ministériel. Et parmi ces actions qui visent à donner un sens vital digne du nom au sport béninois, on retrouve celle qui sera consacrée à la formation à la base. Ce qui depuis l’accession du pays à la souveraineté internationale, n’a jamais été pris en compte dans les programmes concoctés par les gouvernements qui se sont succédé à la tête du pays. En effet, selon le patron des sports, Oswald Homeky, le Bénin regorge des talents qui se trouvent dans les communes. Mais, l’organisation actuelle du sport au pays, n’est pas de celle qui devrait permettre l’éclosion de ces talents. D’où, le ministre dans son plan a prévu de révéler lesdits talents sportifs qui se trouvent à l’intérieur du pays. Et, pour y parvenir, l’homme a insisté qu’un retour à la base s’impose. Ce retour va se faire à travers l’institution dans tout le pays de 80 classes sportives qui seront reparties dans 76 des 77 communes à l’exception de Cotonou. A côté de ce projet important pour le développement du sport, puisque c’est après avoir formé des joueurs ou athlètes qu’on peut vraiment jouir des bons résultats, il sera mis en place 93 associations sportives communales dans également 76 des 77 communes. Ces associations comme l’a précisé le ministre, serviront à poursuivre la formation à la base. Elles auront à utiliser les jeunes issus des classes sportives, détecter et préparer les jeunes athlètes et joueurs pour leur accession à la vie professionnelle. C’est le projet qui consistera à révéler les talents. Ceci à travers les équipes de moins de 20 ans et les plus de 20 ans qui seront créées dans chacune des communes avec la participation des municipalités. A ce niveau, les disciplines qui feront objet d’équipe sont le football, le handball, le basket, l’athlétisme, et une autre discipline au choix compte tenu des potentialités dont dispose la commune. En dehors de ces projets, le ministre et son cabinet, qui font preuve de grandes ambitions, pensent créer 12 académies départementales. Ce qui n’est pas certainement une décision prise au hasard. Puisqu’il faut bien que les meilleurs sportifs issus des classes sportives et des équipes communales soient préparés pour accéder au hait niveau. D’où ceux ci seront reversés dans les académies départementales. Et les meilleurs des meilleurs, ceux qui seront sélectionnés pour composer les équipes nationales seront placés dans une académie nationale qui sera implantée dans le Littoral notamment au stade René Pleven de Cotonou. Ce centre tiendra lieu du centre de préparation des équipes nationales. La promotion de l’excellence sportive à travers l’attribution des bourses sportives aux plus méritants fait aussi partie des nombreuses stratégies concoctées pour que le Bénin, dans les années à venir, puisse faire des résultats. Car, l’athlète béninois doit gagner désormais son titre parce qu’il le mérite, et non parce que c’est le coup du hasard, comme l’a souligné le patron des sports qui, à travers ces projets, montrent que son cabinet et lui ont fait le diagnostic qu’il fallait afin de proposer le traitement approprié.

Anselme HOUENOUKPO




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *