.
.

.

Dialogue social: Une nouvelle rencontre Gouvernement-Syndicats pour le 24 mars


Le jeudi 16 Mars dernier, le Chef de l’Etat a accordé, en présence de quelques membres de son gouvernement, une séance de travail aux secrétaires généraux des centrales syndicales de la Confédération des syndicats autonome du Bénin (Csa-Bénin), de la Confédération générale des travailleurs du Bénin (Cgtb), de la Confédération des organisations syndicales indépendantes (Cosi), de l’Union nationale des syndicats des travailleurs du Bénin (Unstb), de la Centrale des syndicats du privé et de l’informel du Bénin (Cspib) et de la Centrale des syndicats unis du Bénin (Csub). Cette rencontre a permis aux responsables syndicaux de présenter au chef de l’Etat et aux membres de son gouvernement, leurs différentes préoccupations et exigences des travailleurs face à la gouvernance actuelle. Il faut rappeler que ladite audience est accordée à la demande de ces représentants des travailleurs. Après cette rencontre,des sources proches des syndicats indiquent qu’une autre demande est introduite auprès du ministre d’Etat Abdoulaye Bio Tchané, président de la commission de négociations Gouvernement-Centrales syndicales pour la convocation expresse d’une session extraordinaire afin de passer à la phase pratique de prise en compte des points de convergence de la séance de travail avec le Président de la République.Cette rencontre Gouvernement-Syndicats pourrait avoir lieu le 24 mars prochain. Ceci, pour rester en harmonie avec les propos du Secrétaire général de la Confédération des syndicats autonome du Bénin (Csa-Bénin) , Anselme Amoussou,  au sortir de la rencontre avec le Président de la république : « La crédibilité du Chef de l’Etat sera appréciée à l’aune des actes qui seront posés les tous prochains jours pour concrétiser les déclarations de ce jour ». La tenue de cette rencontre amorce donc les périodiques concertations du gouvernement avec les partenaires sociaux.

Alphonse KOUNOUHO




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *