.
.

.

Conduite de la politique nationale du Travail: Mireille Adankon sonne le renouveau à la DGT


La nouvelle directrice générale du Travail, Mireille Constance Lègba Adankon place sa mission sous le signe du renouveau. Son challenge, aider le gouvernement à faire de l’administration du Travail, un véritable instrument de développement.
Sa nomination, le 8 février dernier, est perçue dans les milieux de l’Inspection du Travail comme le casting parfait pour réformer l’administration du Travail. Sa mission à la Direction Générale du Travail, Mireille Constance Lègba Adankon la prend avec conviction et détermination convaincue qu’elle est du rôle déterminant des services qu’elle patronne ont  à jouer dans la conduite des réformes liées à l’amélioration du climat des affaires et à l’avènement d’un cadre normatif de travail favorable au développement du Bénin. « La politique générale de l’Etat en matière de travail repose sur les piliers tels que l’efficacité, la rationalité, la restauration de la valeur humaine. Que l’on soit du secteur privé ou public, du formel ou de l’informel, l’on doit exercer son travail dans un environnement social et juridique paisible », affirme-t-elle. Du coup, la nouvelle Directrice générale du Travail s’inscrit dans une démarche de mobilisation de tout le personnel à sa charge vers l’exécution efficiente de la politique de l’Etat telle que présentée dans le Programme d’action du gouvernement (Pag). Cette structure a pour vocation la conception, la mise en œuvre et le suivi-évaluation de la politique nationale du travail, la promotion du dialogue social en milieu du travail, la promotion des relations interprofessionnelles, la promotion de la sécurité sociale dans tous les secteurs d’activités, la collecte et la publication des statistiques du travail, la lutte contre le travail des enfants. « Je mesure le poids de ma responsabilité et je vous rassure de l’engagement de la Direction générale du Travail à jouer efficacement sa partition dans l’atteinte des objectifs du Bénin révélé », assure-t-il. Son pari, c’est d’aider le gouvernement du Président Patrice Talon  à faire de l’administration du Travail, un véritable instrument de développement.
Le personnel ravi de cette nomination y voit le signe de la nouvelle dynamique que le gouvernement entend insuffler à la politique nationale du travail au Bénin. L’émulation à la DGT est d’autant plus importante que le Programme d’Actions du Gouvernement (PAG) ne peut donner des résultats probants que dans un contexte d’investissements privés facilités par un code de travail réformé dont la Direction générale du Travail se porte garant de sa bonne application. La nouvelle administration du Travail, celle qui portera la marque de Mireille Constance Lègba Adankon s’inscrit dans la rupture avec la gouvernance approximative en misant sur la compétence et le professionnalisme dans la gestion de la politique nationale du Travail. L’homme qu’il faut à la place qu’il faut, c’est la clé du gouvernement du Nouveau Départ pour bâtir une administration de développement. L’Administration du Travail est bien au rendez-vous.

Wandji A.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *