.
.

.

Tête-à-tête avec les têtes couronnées du septentrion: Le Chef de l’Etat dévoile ses ambitions pour les rois


president-de-la-republique-son-excellence-patrice-talonUne rencontre peu ordinaire s’est tenue, ce samedi 04 mars 2017 au Palais de la Marina entre le chef de l’Etat, le président Patrice Talon et les rois et chefs traditionnels des quatre départements du septentrion. Conduite par le maire de Parakou, Charles Toko  et l’honorable Rachidi Gbadamassi, la délégation a affirmé sa disponibilité à apporter sa contribution à la réussite du Programme d’action du gouvernement (Pag)  et a fait des doléances au chef de l’Etat.

Apporter leur soutien au Programme d’action du gouvernement ( Pag), plaider pour la reconnaissance du statut de la chefferie traditionnelle et de la royauté  et sa consécration par la constitution du Bénin  ainsi que pour la réhabilitation des palais royaux principaux et l’octroi d’une allocation aux rois et chefs traditionnels, et enfin, doter en véhicule des rois et chefs traditionnels.   Ce sont là les grands objectifs que visent les rois et chefs traditionnels du nord en  allant, samedi dernier à la rencontre du Chef de l’Etat, Patrice Talon. C’était au palais de la Présidence de la République, en présence du député Rachidi Gbadamassi et du maire de Parakou, Charles Toko.
Sa Majesté, Gangoro Suambu, Roi de Kika, porte-parole de la délégation, a, après avoir remercié le chef de l’Etat pour sa disponibilité et ses réformes,    insisté sur le  rôle que les têtes couronnées jouent sur les plans politique, économique et socioculturel en faveur de la paix et du développement du Bénin. Raison pour laquelle, « bien qu’une proposition de loi soit déposée au parlement sur la royauté et les chefferies traditionnels au Bénin, il nous revient encore de faire des propositions allant dans le sens de notre reconnaissance juridique tant dans la révision de la constitution que dans les textes d’applications à savoir, les lois et les décrets », a laissé entendre Gangoro Suambu.
Le président de  la République, saluant  la démarche des rois, celle de leur visite, a promis discuter avec le Haut conseil des rois pour l’implication du pouvoir traditionnel dans le développement du pays.  « La déclaration que vous avez lue et dont j’ai reçu copie, ne comporte rien qui dépasse  ce qu’on peut accorder. Je pense que tout ce qui a été dit ici est exécutable. Et, c’est pour cela que je prends les doléances comme de simples rappels», a-t-il dit. Pour le chef de l’Etat, « le projet de révision qui sera transmis dans quelques jours à l’Assemblée Nationale va intégrer ses demandes. Nous allons nous y engager, c’est à dire  à introduire la réforme institutionnelle dont j’ai parlé tout à l’heure, à prendre les textes de loi qu’il faut, les décrets qu’il faut afin que votre rôle soit désormais reconnu et consacré ». Pour ce qui concerne l’aménagement des palais royaux, le Chef de l’Etat rappelle que ce volet est déjà contenu dans le projet touristique du Pag “Bénin Révélé”.  Il a également annoncé que le projet de révision de la constitution qui sera bientôt soumis à l’Assemblée nationale va prendre en compte les doléances des rois, à savoir le statut de la chefferie traditionnelle. Des décrets seront pris pour  l’implication effective des rois dans la gestion de la cité.
«  Il faut de la patience pour obtenir des résultats durables » »

Si l’aménagement des palais royaux est également  déjà contenu dans le projet touristique du gouvernement,  le Chef de l’Etat précisera  que tous les palais ne peuvent pas être réhabilités. « Le gouvernement va choisir les palais les plus en vue » , a-t-il souligné. Il a affirmé aussi reconnaître  les difficultés que vivent les Béninois, rassurant qu’il  travaille avec son gouvernement pour améliorer les conditions de vie de ses compatriotes. «  Il faut de la patience pour obtenir des résultats durables », a laissé entendre Patrice Talon.
Cette rencontre est   une initiative des rois qui souhaitent mettre en place un cadre de concertation entre la chefferie traditionnelle et le gouvernement. Le chef de l’Etat accorde une importance au pouvoir   traditionnel, et reconnait sa place dans le développement du pays.  Depuis les années 70, c’est la première fois que les préoccupations du pouvoir traditionnels trouvent un écho favorable au point d’être pris en compte dans les réformes constitutionnelle du Bénin. Cette rencontre cadre parfaitement avec la vision du gouvernement qui veut faire des palais royaux, des  pôles d’attraction touristique. Le PAG a prévu la réhabilitation de certains palais royaux.  Comme on le voit, le Chef de l’Etat est en phase avec les aspirations de la Chefferie traditionnelle.

Yannick SOMALON




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *