.
.

.

Dialogue national sur le financement de la santé: Bio Tchané annonce la mise en œuvre de l’ARCH


bio-tchane-okLa mise en place d’un système de santé résilient comme convenu dans le Programme d’actions du gouvernement (PAG) se dessine à l’horizon. Le Ministre d’Etat chargé du Plan et du Développement, Abdoulaye Bio Tchané, l’a confirmé à travers la mise en œuvre du Programme Assurance pour le Renforcement du Capital Humain (ARCH). C’était le vendredi 10 février 2017, au cours de la cérémonie d’ouverture du dialogue national sur le financement de la santé.
Cette rencontre qui vient au lendemain du lancement du PAG dont le troisième pilier prend en compte l’amélioration des conditions de vie des populations, y compris la santé, va conduire à la mise en place d’un système de santé résilient. Un système qui, explique le ministre Abdoulaye Bio Tchané, va permettre de répondre efficacement aux situations d’urgence en matière de santé publique et d’appuyer sa transformation économique. Ce système pourra aussi relever les nombreux défis qui s’imposent, malgré les avancées enregistrées dans les domaines de la lutte contre le VIH/SIDA et du paludisme. Parmi ces problèmes figurent, la réduction de la mortalité infantile et maternelle, le manque d’accès à des médicaments fiables, de qualité et à un prix abordable, l’accès géographique et surtout financier d’une grande partie des populations aux soins de santé, et l’absence d’assurance maladie. Face à ces problèmes qui freinent la ténacité du système de santé au Bénin, le Ministre d’Etat annonce la mise en œuvre du Programme Assurance pour le Renforcement du Capital Humain (ARCH), qui au-delà de l’assurance santé universelle, vise à promouvoir l’éducation, la protection et la sécurité sociale à travers le crédit et l’assurance retraite. La mise en place de cette mesure, continue-t-il, nécessite l’identification des moyens, mécanismes et partenaires nécessaires en vue de faire de l’ARCH, un instrument d’expression et de solidarité. Le Ministre d’Etat Abdoulaye Bio Tchané, a insisté que les travaux parviennent à trouver les voix et moyens favorables pour assurer la durabilité et la soutenabilité de l’ARCH. A cet effet, il a souhaité que soient envisagées des réformes fiscales et structurelles afin de permettre une soutenabilité à terme du modèle de protection. Il a aussi souhaité que soient proposées des pistes possibles, crédibles et pertinentes de réalisation des objectifs et ambitions du Gouvernement en matière de santé. Ceci, à travers un partage des bonnes pratiques, des expériences de réussite  et l’établissement d’une feuille de route concrète  qui favorise une mise en œuvre effective de la Stratégie de Financement National de la Santé.

Rastel DAN

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on Twitter0Share on LinkedIn0

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *