Assemblée nationale: Les vraies raisons du vote à l’unanimité du budget 2017

Vue partielle des députés lors de l’adoption du budget

Vue partielle des députés lors de l’adoption du budget

Les députés à l’Assemblée nationale, 7ème législature, ont adopté à l’unanimité, ce jeudi 15 décembre 2016, le budget de l’Etat, gestion 2017. C’était en présence d’une délégation gouvernementale composée du Garde des sceaux, Ministre de la justice, de la législation et des droits de l’homme, Joseph Djogbénou et du Ministre des finances et de l’économie, Romuald Wadagni. Le président Patrice Talon a décroché la timbale,ce jeudi mais pas sans critique. S’il est vrai que la noble vision du gouvernement exposée par la pertinence des projets et programmes contenus dans le budget 2017 et la grande part taillée aux investissements dans ce budget ont suscité l’admiration des députés, il n’en demeure pas moins que ceux-ci ont dans leur grande majorité émis une cinquantaine d’amendements à laquelle le Ministre de l’économie et des finances a apporté des avis. Il s’agit entre autres de l’amendement relatif au budget du ministère des sports qui a connu un accroissement de 500 millions de FCfa, de l’amendement relatif au renforcement du crédit accordé au Médiateur de la République, de l’amendement relatif à la création de péage sur le tronçon Akassato-Bohicon, avec obligation de paiement de frais de passage pour tous les véhicules à l’exception de ceux immatriculés au nom de l’Etat ou de ses démembrements, du Corps Diplomatique (Cd, Cmd), du Corps Consulaire (Cc), des Organisations Internationales relevant du système de l’Organisation des Nations-Unies, des Organismes Inter-Etats et Fondations à caractère international (Oi, Nu). Les élus du peuple ont également demandé au gouvernement de reconduire les crédits de deux milliards de francs Cfa votés au titre de 2016 pour la construction de l’hôtel de ville de Porto-Novo dans le budget de l’année 2017, la dotation de 600 millions de Fcfa pour prendre en compte les subventions en vue de satisfaire la revendication relative au carburant des magistrats, l’acquisition de deux bus de 50 places chacun et d’un mini bus de 15 places pour un montant de 215 millions de FCfa en vue de faciliter le transport régulier du personnel du ministère de la justice et de la législation entre Porto-Novo et Cotonou, l’aide juridictionnelle sous forme de subventions aux structures judiciaires compétentes aux fins de donner la chance et l’opportunité aux justiciables de saisir les juridictions et de se faire assister ou défendre par les avocats, le renforcement au fonds d’appui spécial aux départements dans le cadre de la lutte contre le sinistre et la catastrophe, l’amendement relatif à la mesure d’exonération du matériel informatique pour la gestion 2017. Aussi, ont-ils souhaité le maintien du Régime d’assurance maladie universelle (Ramu) qui prévoit qu’à compter du 1er Janvier 2017, un compte d’affectation spéciale « Opération Ramu » soit ouvert. A tous ces amendements, s’ajoutent ceux des députés des groupes parlementaires Prd, Bénin, Uni et Solidaire (Bus) et Union fait la Nation (Un) qui ont également souhaité dans leurs déclarations, l’observance de l’orthodoxie financière, le renforcement de la lutte contre l’impunité, la prise en compte des mesures sociales et le respect des engagements pris vis-à-vis de la Représentation nationale. Prenant la parole après le débat général, l’argentier national, Romuald Wadagni a rassuré les députés de ce que les amendements émis ont reçu pour la plupart un avis favorable parce qu’ils cadrent avec la vision du gouvernement. Les mesures sociales, loin d’être supprimées seront renforcées pour permettre de prendre en compte toutes les couches sociales et partant, améliorer le quotidien de tous les béninois.

Germin DJIMIDO 

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>