.
.

Le triomphe de la vérité

.

Relations avec les autres institutions d’Etat sous le régime de la Rupture: Djogbénou annonce la détermination des ministres à répondre aux questions des députés


photo-djogbenou-confLe Ministre de la justice et de la législation et les membres de son cabinet étaient face aux hommes des médias ce mardi 25 octobre 2016 au nouveau siège du ministère à Porto-Novo. Me Joseph Djogbénou a fait un tour d’horizon très riche de la coopération législative entre le gouvernement et l’Assemblée nationale pendant les six derniers mois. Mais avant, il a tenu à partager avec les hommes de la plume et du micro, les ambitions ont conduit au transfert du Ministère de la justice à Porto-Novo. Il en a profité pour exprimer les reconnaissances du gouvernement aux différents acteurs qui soutiennent cette ambition et solliciter l’accompagnement de tous pour un meilleur accueil aux agents et usagers du Ministère.

Collaboration intense, fertile et fructueuse

Revenant sur le bilan de la coopération législative entre l’Exécutif et l’institution parlementaire, Joseph Djogbénou a déclaré qu’elle a été une collaboration intense, fertile et fructueuse pendant les six derniers mois. Il a ensuite salué la méthode de collaboration entre les deux institutions. Une méthode, qui selon lui, est beaucoup plus participative et enrichissante au regard des résultats obtenus dont l’examen des projets et propositions de loi à travers des échanges pacifiques en commission. Il s’agit selon l’exposé du Ministre Djogbénou des fruits d’une synergie d’actions entre les membres du parlement tous bords politiques confondus, les présidents des groupes, les présidents des commissions sans occulter les membres du bureau de la 7ème législature. Ce qui a permis d’autoriser la ratification de plusieurs accords de prêts qui témoignent des contributions parlementaires à la politique gouvernementale dans plusieurs domaines. L’adoption de la loi ayant conduit à la création de trois Cours d’appel et Tribunaux de commerce, la loi portant cadre juridique sur le Partenariat public-privé, la loi portant organisation de la Concurrence en République du Bénin, en sont également des preuves. Et pour maintenir le cap, le ministre Djogbénou a promis de travailler à enrichir la coopération à travers des rencontres sur les défis et les grands axes de la législation au niveau du gouvernement. A la question des journalistes de savoir si la coopération qualifiée de fructueuse se limite seulement aux relations entre le président de l’Assemblée nationale et le président de la république, Me Djogbénou a répondu qu’il ne s’agit pas des relations individuelles avec les députés mais avec l’ensemble des 83 élus du peuple. Tout en reconnaissant l’appel à mieux faire, lancé par le président de l’Assemblée nationale, le ministre de la justice estime que le temps est révolu et le gouvernement du président Talon ne saura contenir des ministres dont la mission essentielle serait d’être présents à l’Assemblée nationale. Il a une fois encore réaffirmé les motivations du gouvernement à travailler dans le sens de l’amélioration de la coopération institutionnelle. Il a pour finir, réitéré l’engagement du gouvernement d’organiser un atelier sur la nouvelle carte universitaire. Il s’est agi pour l’Exécutif, va-t-il ajouter, de s’assurer de l’effectivité de la rentrée universitaire dans la paix et la quiétude avant de revenir sur la question.

Germin DJIMIDO (Coll.)

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *