.
.

Le triomphe de la vérité

.

Rentrée universitaire 2016-2017: Le recteur Brice Sinsin opte pour une université d’excellence


recteur SINSINLe recteur de l’Université d’Abomey-Calavi (UAC), Brice Sinsin, a  procédé le vendredi 7 octobre 2016, à l’amphi Idriss Déby Itno, au lancement de la rentrée universitaire 2016-2017. La première autorité de l’UAC en a profité pour annoncer les grands changements à prendre en compte pour faire de l’UAC, un label.

C’est en présence des universitaires, du personnel administratif et des étudiants de l’UAC que le recteur de l’université, le Professeur Brice Sinsin a planté le décor du lancement de la nouvelle rentrée universitaire. Une rentrée qu’il souhaite apaisée, pleine de promotion pour les enseignants et de succès pour les étudiants. Avant de formuler ces vœux, le recteur de l’UAC s’est penché sur les évènements ayant marqué l’année académique 2015-2016. Il a déploré les nombreux impacts relevés qui ont eu des répercussions sur la qualité de l’enseignement et suscité des rachats avant que les résultats de fin d’année ne soient acceptables. Pour lui, quels que soient les problèmes, les périodes d’examens doivent être sauvées. Il est tant que l’université devienne un « milieu mûr, un lieu d’intellect ». Et pour y arriver, il a annoncé les réformes à prendre en compte à partir de cette année universitaire. « C’est des Moocs, programmes de formation à distance, qui seront enseignés pour permettre aux apprenants de reprendre leurs cours en ligne. L’harmonisation des cursus LMD sera mise en œuvre pour permettre d’évaluer les apprenants de la même manière que tous les étudiants qui sont partout dans le même système », a-t-il indiqué. Cette année sera aussi, continue-t-il,  l’année de questionnement sur la gratuité, qui gêne énormément les grandes universités. «C’est hors norme. On forme les étudiants au rabais compte tenu des moyens dont nous disposons », a déploré le recteur de l’UAC. Le recteur Brice Sinsin s’est aussi prononcé sur la nouvelle carte universitaire qui suscite des polémiques dans le rang des étudiants. Cette réforme correspond, pour lui, au retour au bercail des universités qui se réclament être de l’UAC, compte tenu de son label. « Mais il faut des moyens pour créer des cadres d’accueil en infrastructures pour abriter ces universités qui sont revenues sous l’UAC », a martelé le recteur. Intervenant à sa suite, le Secrétaire général des enseignants de l’UAC, Alphonse Gaglozoun, estime qu’il faut mettre à la disposition des universités et écoles universitaires, des conditions minimales de fonctionnement en effectuant un recrutement massif d’enseignants dans toutes les universités. « Si le credo actuel du gouvernement est la qualité, le plus grand prix à payer , à nos yeux, pour garantir la qualité de ces universités, est le recrutement massif d’enseignants puis la création de laboratoires et de salles de cours. Le gouvernement doit recruter à cette rentrée un minimum de cinq cent enseignants dans toutes les universités », a-t-il souligné. Il a ensuite fustigé le décret pris en conseil de ministre, le mercredi 05 octobre 2016, qui stipule que toutes les fédérations, unions, associations ou organisation faitières d’étudiants sont interdites d’activités dans les universités nationales. Une décision qui, selon ses explications, prive l’université d’Abomey-calavi de son droit à la liberté.

La FLASH fragmentée en instituts
La Faculté des lettres, arts et sciences humaines (FLASH) de l’Université d’Abomey-Calavi ne sera plus une simple faculté. Elle a été fragmentée en plusieurs instituts spécialisés. Selon les explications du recteur Brice Sinsin, la plus grande faculté en termes d’effectif sera, entre autres, transformée en plusieurs instituts dont, celui des arts, de géographie, des sciences sociales, des sciences de l’éducation. Il a notifié qu’un rattachement à la FLASH de l’Ecole du patrimoine africain (EPA) installée depuis plusieurs années à Porto-Novo, et qu’il sera aussi créé une école de communication et de journalisme à la FLASH.

Rastel DAN

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *