.
.

Le triomphe de la vérité

.

Diplomatie béninoise à l’ère du ministre Aurélien Agbénonci: 4 ambassades fermées, des ambassadeurs audités menacés de sanctions


Ministre Aurélien AGBENONCILa nouvelle est tombée comme un coup de pavée dans la maison diplomatique. Les représentations diplomatiques du Bénin seront passées au scanner. L’annonce a été faite le vendredi 22 juillet 2016 par le Ministre des affaires étrangères et de la coopération, l’Ambassadeur Aurélien Agbénonci. Face au corps diplomatique, le Ministre des affaires étrangères a annoncé que des audits seront faits dans les représentations diplomatiques du Bénin et que des sanctions pourraient tomber. Cette action constitue pour le Ministre une procédure en vue d’apprécier le mode de gestion dans ces institutions et de revaloriser les ambassadeurs qui auraient réussi dans leur mission. Et pour y arriver, il a procédé au rappel de trente  ambassadeurs béninois en mission à l’étranger. Selon ses explications, cette stratégie vise à apporter des solutions à l’état des lieux alarmant qui a été fait au sein de ces représentations. Un exercice qui a révélé que certains ambassadeurs occupent ce poste depuis de longues années, adoptent des comportements qui paraissent incompatibles avec la rigueur et l’orthodoxie voulues pour la diplomatie béninoise. Il est temps, explique le Ministre Aurélien Agbénonci, de faire valoir la jeunesse et d’autres qui ont les mêmes capacités et les mêmes compétences en matière de diplomatie.

Quatre ambassades fermées

Toujours au cours de cette séance avec le corps diplomatique, le ministre Aurélien Agbénonci a révélé que certaines ambassades dont celle de Malabo, d’Abou Dhabi et de la Havane, ne répondaient plus aux besoins des services diplomatiques. S’il faut arrêter les liens diplomatiques avec Malabo à un moment où les relations se renforcent avec la Guinée équatoriale, l’ambassade de la Havane n’est plus à faire vivre, et il faut une certaine organisation en ce qui concerne Abou Dhabi, a-t-il expliqué. Mieux, le patron de la diplomatie béninoise a ajouté l’urgence de l’ouverture d’une ambassade à New Delhi et une profonde réforme à faire en Côte d’Ivoire. Selon ses explications, la transformation de l’ambassade en Côte d’Ivoire en un consulat général ne déteint pas sur la bonne coopération qui existe entre les président Patrice Talon et Alassane Ouattara mais plutôt, annonce le début d’une grande histoire entre les deux grands peuples. Les mesures transitoires ayant conduit à ces réformes répondent aux stratégies mises en place par le gouvernement pour examiner la nature des coopérations entre le Bénin et ces pays, à éviter la chute de l’économie et à réformer la carte diplomatique.

Rastel DAN

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *